MAROC
09/02/2019 16h:18 CET

L'Arabie saoudite veut attirer les stars égyptiennes du showbiz

Pour booster le secteur du divertissement.

Turki Al-Sheikh/Twitter
Le président de l’Autorité générale pour le divertissement en Arabie saoudite, Turki Al-Sheikh, en présence de plusieurs personnalités égyptiennes du showbiz, vendredi 8 février au Caire (Egypte).

ARABIE SAOUDITE - Pièces de théâtre, concerts, projections de films... Afin de booster le secteur du divertissement, l’Arabie saoudite vient de signer une série d’accords pour permettre à un panel de stars égyptiennes du showbiz de venir se produire dans le royaume.

Vendredi 8 février, le président de l’Autorité générale pour le divertissement, Turki Al-Sheikh, a signé un certain nombre de protocoles d’entente avec des producteurs et fournisseurs de contenus égyptiens lors d’une visite au Caire, quelques jours après l’annonce de la signature d’accords similaires lors d’une visite à Londres, rapporte l’agence de presse saoudienne SPA.

“Aujourd’hui, un certain nombre de conventions importantes ont été signées dans le domaine du divertissement”

“Parmi les faits saillants, citons six représentations du ‘Roi Lear’ de Shakespeare à travers le Royaume, mettant en vedette [les acteurs égyptiens] Yehia El-Fakharany et Farouk Al-Fishawy, dans le cadre d’un contrat de théâtre avec Cairo 21”, rapporte le média en ligne Arab News. Les dramaturges Amir Taima et Ayman Bahgat Qamar écriront également de nouvelles pièces de théâtre pour aider à faire revivre le patrimoine théâtral de l’Arabie saoudite.

Côté films, Turki Al-Sheikh a convenu avec de nombreuses sociétés de production de projeter et produire des dizaines de films avec des acteurs saoudiens, égyptiens et arabes, dont la légende du cinéma égyptien Adel Imam. Ce dernier sera notamment l’invité d’honneur d’un événement spécial produit par la société True Motion Media Production, dirigée par son fils Rami Imam.

Le président de l’Autorité générale pour le divertissement en Arabie saoudite, Turki Al-Sheikh, en compagnie du célèbre acteur égyptien Adel Imam.

Les fans de musique égyptienne peuvent aussi s’attendre à des représentations des chanteurs Hani Shaker, Amr Diab et Mohamed Hamaki, souligne Arab News. Des spectacles mettant en vedette des légendes de la musique égyptienne, comme Oum Kalthoum, Mohammed Abdel Wahab et Abdel Halim Hafez sont également prévus. 

L’Arabie saoudite avait annoncé plus tôt cette année qu’elle investissait des milliards de dollars dans le secteur du divertissement, rappelle le média égyptien Ahram Online. Une manière, pour le royaume wahhabite, de se débarrasser de son image ultra-conservatrice, d’attirer les visiteurs étrangers, de créer des emplois pour les jeunes Saoudiens et d’améliorer la qualité de la vie dans un pays où les cinémas et les concerts publics étaient interdits jusqu’à récemment.

Al-Sheikh a notamment déclaré que l’Arabie saoudite cherchait à figurer parmi les dix premières destinations mondiales du divertissement et parmi les quatre plus grandes destinations asiatiques, mais n’a fourni aucun calendrier et peu de chiffres concrets pour atteindre ces objectifs, souligne Ahram Online.