MAROC
30/03/2019 19h:45 CET

L'appel conjoint du roi Mohammed VI et du pape François pour la ville de Jérusalem

Dans le dessein de conserver et promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.

FADEL SENNA via Getty Images

INTERNATIONAL - Accompagné du prince héritier Moulay El Hassan et du prince Moulay Rachid, le roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, et le pape François ont partagé et signé un appel conjoint pour la ville de Jérusalem/ Al Qods, à l’occasion de la visite du pape au Maroc. Un appel qui souligne “sa signification spirituelle et sa vocation particulière de ville de la Paix”.

“Nous pensons important de préserver la Ville sainte de Jérusalem / Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue”, indique ainsi l’appel dont lecture a été donnée, en langue arabe, par le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, Mohamed Yessef, et en langue italienne par Edgar Pena Parra, substitut de la secrétairerie d’État du Vatican:

“Dans ce but, doivent être conservés et promus le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de Jérusalem / Al Qods Acharif”, soulignent le monarque marocain et le souverain pontife. 

“Nous souhaitons, par conséquent, que dans la ville sainte, soient garantis la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Jérusalem/ Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre”, conclut l’appel conjoint. 

Cette cérémonie s’est déroulée ce samedi 30 mars à la salle du Trône au palais royal à Rabat, en présence du chef de gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, des conseillers du roi, Omar Azziman, Fouad Ali El Himma et André Azoulay, du ministre de l’Intérieur, du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, du ministre des Habous et des Affaires islamiques et de membres de la délégation accompagnant le souverain pontife.