TUNISIE
20/06/2018 12h:40 CET | Actualisé 20/06/2018 12h:42 CET

L'ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali se déclare candidat à la présidentielle de 2019, à une condition (VIDÉO)

Il a également appelé à un “front présidentiel” avec “un programme présidentiel commun” et un seul et unique candidat contre les partis dominants

L’ancien chef du gouvernement et ancien membre du parti Ennahdha, Hamadi Jebali, s’est déclaré mardi, candidat à la présidentielle de 2019 en posant une condition.

Invité sur les ondes de la radio Diwan FM, celui-ci a appelé les personnalités tunisiennes “patriotes” a présenter un “front présidentiel” avec “un programme présidentiel commun” et un seul et unique candidat contre les partis dominants.

Interrogé sur le nom de ce candidat, Hamadi Jebali évoque une personnalité “qui a lutté contre le despotisme” sans donner plus détail: “Je lance cet appel à tous ceux qui ont à coeur l’intérêt du pays, la révolution tunisienne et ses libertés et la justice sociale (...) afin de ne pas laisser vide la scène politique”.

Acerbe sur les politiques menées depuis 2014 par Nidaa Tounes et Ennahdha, et dépeignant une situation économique et sociale “extrêmement tendue”, l’ancien membre d’Ennahdha appelle ces personnalités à se regrouper face au “désenchantement vis-à-vis des partis” et de faire de 2019 “l’année pour changer la situation”.

“Je ne veux pas président ce front, j’en serai simplement membre” a-t-il averti avant de continuer: “Si cette initiative ne voit pas le jour, alors je serai personnellement candidat” a-t-il indiqué ajoutant n’avoir aucun compte à rendre même si Ennahdha présentait un candidat à cette élection.

Celui-ci pourrait être le président d’Ennahdha Rached Ghannouchi selon Rafik Bouchleka Abdeslam, membre du bureau exécutif chargé des relations extérieures au sein du mouvement Ennahdha.

Invité de l’émission Midi Show sur Mosaïque Fm, l’ancien ministre des Affaires étrangères a affirmé que le parti appuiera un candidat qu’il “soit d’Ennahdha ou en dehors de celui-ci” avant d’ajouter que la perspective que Rached Ghannouchi soit ce candidat “n’est pas à exclure”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.