MAROC
12/07/2019 18h:01 CET

Lancement d'un portail d'accès aux concours de la fonction publique

www.emploi-public.ma

Facebook

DIGITAL - Le e-gouvernement propose des e-concours. Désormais, se porter candidats à un concours ou appel à candidature pour les emplois dans la fonction publique, y compris pour les postes de haut niveau, se fera via un portail web: www.emploi-public.ma. Le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a donné le coup d’envoi de ce projet, ce vendredi à Rabat. 

Dans un communiqué publié sur le site web du département, il est précisé que ce projet a été élaboré non seulement par le ministère en charge de la Fonction publique, mais aussi par d’autres départements ministériels et organismes concernés. L’objectif consiste d’abord à faciliter l’accès à ce type de concours aux personnes intéressées et, ensuite, à unifier les procédures à travers toutes les administrations publiques. L’initiateur ajoute que ce projet répond à la volonté d’instaurer une équité entre toutes les compétences en leur ouvrant l’accès à ce genre de concours.

Le lancement de ce portail s’inscrit également dans le transfert inéluctable qui devra s’opérer au sein de la fonction publique. Il s’agit d’une digitalisation des services, rappelle le communiqué, soulignant que ce projet fait l’objet d’une stratégie qui devra se mettre en place par la voie de programmes sectoriels sur trois années. 

En 2012, rappelle la même source, un portail avait été lancé pour ouvrir un accès à toutes les données liées au recrutement dans des postes de la fonction publique. Des efforts qu’il faudra redoubler car, pour la cour des comptes, le Maroc a accusé un sérieux retard en matière de digitalisation. Dans un rapport publié en mai dernier, elle a précisé que l’adoption d’un plan stratégique et d’un cadre efficace de gouvernance se faisait encore attendre.

“Depuis l’arrivée de la stratégie Maroc Numeric (MN) 2013 à son terme, le Maroc a tardé à se doter d’une stratégie numérique avec des objectifs détaillés et des indicateurs de performance”. Et d’ajouter que les comités de coordination institués dans le cadre de la stratégie MN2013 ont arrêté leurs réunions depuis lors, et “ce n’est qu’en 2017 qu’un nouveau cadre de gouvernance a été institué avec l’adoption de la loi n°61-16 portant création de l’Agence de développement du digital”.