ALGÉRIE
12/03/2019 13h:12 CET

Lamamra à RFI : "le système politique ne sera plus verrouillé comme avant"

Anadolu Agency via Getty Images

Le tout nouveau vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a détaillé la feuille de route du pouvoir, après l’annonce du retrait de Bouteflika et le report de la présidentielle.

Lors d’un entretien à radio France internationale (RFI), le vice-ministre algérien a annoncé la priorité du prochain gouvernement. “Dès l’installation du nouveau gouvernement, la priorité sera d’ouvrir un large dialogue avec la jeunesse et avec les forces vives et de préparer ensemble l’avenir avec ses grandes échéances et les grandes manifestations politiques avec la conférence nationale qui doit être indépendante, inclusive et qui doit élaborer et adopter une nouvelle Constitution pour la deuxième République pour un nouveau système politique algérien”, a-t-il expliqué”, a-t-il annoncé.

M Lamamra se dit convaincu que nous assistons  à «  l’ouverture d’une ère nouvelle pour l’Algérie ” et reconnaît la nécessité de renouer les fils du dialogue avec les algériens ”“Il y a une nécessité de dialogue, d’explication pour que nous puissions tous, sans arrière-pensée aucune, nous rassembler autour de cette feuille de route et bâtir ensemble l’Algérie de demain”.

Sur la participation des partis d’opposition à la conférence nationale, prévue dans la feuille de route, Lamamra a affirmé que le gouvernement le souhaite “ardemment”, estimant que “le pays a besoin des idées et des propositions de tous”.

Par ailleurs, il a assuré que le système politique, issu de la conférence nationale, “ne sera plus verrouillé comme avant”.

A ceux qui se demandent qui participera à la conférence nationale inclusive, le ministre des affaires étrangères a avancé des pistes. “Sa composition devrait pouvoir faire l’objet d’un consensus, c’est-à-dire que les membres ne seront pas seulement ceux qui ont eu la chance d’être élus, mais il y aura de la place pour tout le monde à commencer par les jeunes et les femmes”.