TUNISIE
12/07/2018 14h:04 CET

L'alimentation des seniors

Il ne faut pas oublier que l’alimentation doit demeurer un plaisir

Halfpoint via Getty Images

Le premier challenge qui attend les personnes âgées est d’abord leur « dépendance culinaire», c’est-à-dire leur capacité à être indépendants pour faire les courses et cuisiner par eux-mêmes. Plus une personne est indépendante pour l’approvisionnement et la préparation des repas, plus son alimentation sera diversifiée et équilibrée.

C’est au moment où l’accès aux produits devient limité ou la capacité de cuisiner diminue que le risque de dénutrition augmente.

Le deuxième challenge réside dans les changements physiologiques liés au vieillissement lui-même, comme la perte d’appétit, le rassasiement précoce, la diminution du goût…

Il est donc important, chez les personnes âgées, de se focaliser sur quatre points essentiels :

  • Le poids : une surveillance fréquente est nécessaire, et dès le moindre doute ou lors des situations critiques (forte chaleur, fièvre, diarrhée, vomissements, après une hospitalisation ou un choc affectif…) une pesée hebdomadaire est obligatoire. Alertez le médecin si le poids a varié de 2 kg ou plus dans le mois. Une perte de poids de 5 % en un mois ou de 10 % en 6 mois traduit une dénutrition, c’est donc une urgence médicale, il faut dès lors alerter le médecin spécialiste en nutrition.

  • L’hydratation : il faut veiller à ce qu’une personne âgée boive fréquemment de l’eau (au moins 1 litre par jour) et il est particulièrement important de vérifier l’état d’hydratation dans les situations critiques : forte chaleur (canicule, chauffage élevé), fièvre, diarrhée, vomissements… Si la personne mange bien, mais rechigne à boire, favorisez les aliments qui apportent beaucoup d’eau (fruits, tomates, concombres, sorbets, fromage blanc, etc.). On peut également proposer des jus de fruits ou des eaux aromatisées pour une meilleure adhésion. On peut même proposer aux plus réfractaires un planning journalier des quantités à boire.

  • L’alimentation : il faut respecter un minimum de 1500 kcal/jour. On doit surtout veiller à avoir une dose quotidienne correcte de protéines, pour lutter contre le vieillissement des muscles (la sarcopénie) et ainsi éviter chutes et fractures. Le moment idéal pour la prise protéique reste le repas de midi. En cas de perte d’appétit, il est recommandé de fractionner les repas et d’enrichir l’alimentation en protéines : - Une cuillère de lait en poudre dans le yaourt ou le potage - Une pincée de gruyère râpé sur les plats - Un œuf dans la purée - Un petit pot de lait concentré dans le gratin - De la poudre de protéines dans les soupes, purées et entremets, dans le cas d’anorexie plus avancée (prendre l’avis du médecin nutritionniste traitant) On doit également veiller à assurer une couverture vitaminique correcte, et se focaliser en particulier sur la vitamine D, dont la carence à cet âge est très fréquente. Le médecin traitant prescrira, dans ce cas là, une supplémentation. Enfin, une alimentation riche en oméga 3 est essentielle pour les personnes âgées afin de préserver leurs fonctions cognitives (mémorisation, activités cérébrales...) : il faut conseiller la consommation d’oléagineux (noix) et de poisson gras (sardine, saumon).

  • Faire bouger les personnes âgées : Il faut inciter les personnes âgées à maintenir le plus possible une activité physique : faire les courses, marcher, jardiner, faire le ménage, voire quelques exercices sportifs (sous prescription médicale et sous surveillance d’un bon préparateur physique formé) et des activités intellectuelles ou de loisirs : lecture, mots croisés...

Il ne faut pas oublier que l’alimentation doit demeurer un plaisir, faites en sorte que le repas soit un moment convivial et agréable. Dresser une belle table, proposer une belle présentation des plats ou manger en famille, permettront d’éviter l’isolement, l’anorexie et les syndromes dépressifs, souvent méconnus chez les personnes âgées.

Retrouvez cet article et bien plus encore sur Med.tn

med.tn

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.