ALGÉRIE
14/01/2019 12h:04 CET | Actualisé 14/01/2019 12h:06 CET

L'Algérie va exporter son excédent en énergie électrique

YinYang via Getty Images

Disposant d’un excédent en énergie électrique, l’Algérie veut aller vers la bourse de l’électricité pour le vendre au Maroc, à Tunisie et à l’Europe, a indiqué dimanche à Bouira le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

“Le dossier relatif à l’exportation de l’électricité remonte déjà à plusieurs années. La nouveauté dans ce dossier est que l’Algérie va aller vers la bourse pour vendre son excédent de l’électricité vers la Tunisie et le Maroc”, a expliqué le ministre lors d’un point de presse tenu en marge de sa visite à Bouira, tout en précisant qu’il y’avait “des échanges dans ce domaine”.

Selon les précisions fournis par M. Gutouni, l’Algérie jouit d’une capacité électrique de 19000 mégawat, et un excédent de 9000 Mégawat en hiver.

“Cet excédent, nous allons le commercialiser, nous devons être prêts pour cela avec la préparation des réseaux et la mise en place de mesures de protection nécessaires afin de vendre, à condition qu’il soit mis sur le marché”.

“La bourse de l’électricité est en Espagne, nous allons ouvrer de façon à nous placer dans cette bourse pour vendre notre excédent en électricité”, a souligné le même responsable, qui a procédé dans la matinée à Ahnif (Est de Bouira) à la distribution de poêles à gaz pour les établissements scolaires.

Au cours de sa rencontre avec la presse, M. Guitouni a estimé impératif pour l’Algérie de diversifier son économie et d’aller vers des exportations hors hydrocarbures afin de se libérer de la rente pétrolière.

“Nous devons nous libérer de la rente pétrolière. Nous avons exporté hors hydrocarbure deux milliards de dinars, c’est très important”, a ajouté le ministre A propos de la baisse des prix du pétrole, il expliqué que cette baisse “est née de quelques problèmes géopolitiques”, misant sur un prix oscillant entre 60 et 65 dollars le baril, en 2019.

A une question de la presse liée à la déclaration du ministre saoudien de l’énergie sur ce point des prix du pétrole, M. Guitouni a répondu que “seule l’OPEP est habilitée à décider du prix du pétrole”.

“C’est une organisation qui a fait ses preuves, et nous nous allons œuvrer pour la renforcer dans ses prérogatives”, a-t-il dit.