ALGÉRIE
05/11/2018 23h:37 CET

L'Algérie réélue au Conseil de l'Union internationale des Télécommunications

L’Algérie a été réélue lundi 05 novembre 2018 membre du Conseil de l’Union internationale des Télécommunications (UIT), a annoncé le ministère des Affaires étrangères (MAE) dans un communiqué de presse.

L’Algérie a récolté 134 sur les 177 voix au Conseil de l’Union internationale des télécommunications (UIT), à la suite des élections tenues à Dubaï, en marge de la Conférence des Plénipotentiaires, organe suprême de cette organisation internationale.

Le pays figure dans la région D, c’est-à-dire l’Afrique qui bénéficie de 13 sièges. L’Algérie présidera le Conseil avec le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Ghana, le Kenya, le Maroc, le Nigéria, l’Ouganda, la République sudafricaine, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie.

Dans son communiqué, le MAE a estimé que cette  réélection conforte le statut de notre pays au sein de cette institution internationale et lui permet de continuer, comme il l’a toujours fait, à participer activement et efficacement à ses travaux”.

L’Algérie “pourrait également  jouer un rôle central dans l’évolution des télécommunications au bénéfice des populations du monde, notamment, dans les pays en développement”.

Le MAE poursuit que “depuis sa première élection au Conseil de l’UIT lors de la Conférence de Genève de 1965, l’Algérie a été régulièrement réélue lors de toutes les sessions en reconnaissance à son engagement et à l’efficacité de sa contribution au différentes conférences, assemblées et réunions des organes de l’Union”.

La Conférence des plénipotentiaires, qui est l’organe suprême de l’UIT, est convoquée tous les quatre ans. Les Etats membres de l’UIT décident du rôle futur de l’organisation et déterminent par là même sa capacité d’influencer et d’orienter l’évolution des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde. 

La conférence détermine également “les principes généraux de l’UIT, adopte un plan stratégique et un plan financier pour une période de quatre ans et élit les membres de l’équipe de direction de l’organisation ainsi que les Etats membres du Conseil et les membres du Comité du Règlement des radiocommunications.

En 2017, l’Algérie a gagné 4 places au classement annuel de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) pour atteindre la 102e place