MAROC
13/08/2018 11h:29 CET

L'Aïd Al Adha sera célébré le mercredi 22 août au Maroc

C'est officiel!

Carmen Hauser via Getty Images

FÊTE RELIGIEUSE - Plus de doute à vous faire. La date de l’Aïd Al Adha (fête du sacrifice) est officiellement le mercredi 22 août au Maroc. C’est ce que le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, suite à l’observation lunaire, dimanche soir, indiquant que le premier jour du mois Dou Al Hijja de l’an 1439 de l’hégire correspond à ce lundi 13 août. L’Aïd Al Adha étant célébré le 10e jour de ce mois de l’hégire, ce sera donc le 10 Dou Al Hijja, soit le 22 août.

Ministere des Habous

Le Maroc célébrera cette fête religieuse avec un jour de décalage par rapport à d’autres pays ayant annoncé la date de l’Aïd Al Adha pour le mardi 21 août. C’est le cas de l’Algérie, de la Tunisie et de l’Arabie saoudite, mais aussi des Emirats arabes unis, du Bahreïn, de l’Irak, du Koweït, du Soudan, de la Jordanie, la Syrie, la Palestine, la Libye, la Turquie, le Liban et l’Egypte.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a également annoncé que le premier jour de la fête de l’Aïd Al Adha sera le 21 août.

Cette fête religieuse, la plus importante, pour les musulmans, est célébrée le lendemain du grand rassemblement des pèlerins sur le Mont Arafat (Wakfat Arafa). Temps fort du Hajj, ce rassemblement marque l’accomplissement du pèlerinage.

Au Maroc, l’Aïd Al Adha sera précédé de deux autres fêtes nationales: la révolution du roi et du peuple, lundi 20 août, et la fête de la jeunesse, mardi 21 août. Ce qui correspond à 4 jours fériés successifs, étant donné que la fête religieuse offre deux jours fériés. 

À cette fête sacrée, des mesures exceptionnelles ont été engagées pour éviter le scandale des viandes vertes qui ont transformé l’Aïd Al Adha de l’an dernier à une tragédie pour certains Marocains. Une opération spéciale d’identification des ovins et des caprins destinés à l’abattage avait été lancée en juin. Au total, 3,7 millions d’ovins et de caprins ont été identifiés et 108.000 éleveurs enregistrés dans le cadre d’un plan d’action se rapportant essentiellement à l’enregistrement, à l’échelle nationale, des unités d’engraissement des ovins et caprins destinés à l’abattage et à leur identification ayant pour but d’atteindre 6 millions d’ovins et de caprins.

A défaut de ce signe distinctif, soit une boucle jaune à l’oreille de l’animal, ce dernier ne devrait pas faire l’objet d’un achat de la part du consommateur. Précaution oblige!