MAROC
19/02/2019 15h:18 CET | Actualisé 19/02/2019 15h:28 CET

Interrogé sur l'antisémitisme ambiant en France, Éric Zemmour enflamme la toile avec de nouveaux propos islamophobes

Sur l'agresseur d'Alain Finkielkraut: "C'est un lecteur du Coran, parce qu'il y a de nombreux versets appelant au meurtre des juifs".

Capture d'écran

POLÉMIQUE - Eric Zemmour qui fait polémique en s’attaquant aux musulmans et à l’immigration, cela ne surprend plus personne. Mais cette fois-ci, ses propos semblent avoir du mal à passer. Invité sur le plateau de la Matinale LCI, ce mardi 19 février, pour parler de la vague d’actes antisémites que connait la France depuis quelques jours, le polémiste a une nouvelle fois scandalisé la toile en tenant des propos haineux ouvertement islamophobes, comme le dénoncent de nombreux internautes. 

“On nous a expliqué que l’islam était une religion de paix et d’amour alors qu’on sait bien que cet antisémitisme là est le produit d’une culture islamique qui vient de très loin”, soutient Zemmour à l’antenne. Le chroniqueur reproche notamment au gouvernement français de “ne pas endiguer une immigration de masse” qui est, selon lui, “le terreau de cet antisémitisme”.

“Je préférerais que le Premier ministre fasse tout pour arrêter une immigration qui est à 400.000 entrées légales par an. Nous avons 260.000 entrées légales, nous avons 100.000 droits d’asile qui ne repartent jamais, même s’ils sont déboutés, et nous avons 50.000 jeunes migrants qui viennent d’one ne sait où, en particulier du Maroc, et qui ne sont jamais non plus renvoyés”, surenchérit le chroniqueur.

On a 50.000 jeunes migrants qui viennent d’on ne sait où, en particulier du Maroc"

Face à un Christophe Jakubyszyn qui ne soulève aucune objection aux propos de son invité, Zemmour poursuit en affirmant que l’agresseur d’Alain Finkielkraut, qui a été victime injures et d’agression verbale par un gilet jaune à Paris, était un “lecteur du Coran”.

“Il est rare qu’un lecteur de Maurras parle de Palestine et de ‘merde sionniste’. En revanche, c’est un lecteur du Coran, parce qu’il y a dans le Coran de nombreux versets appelant au meurtre des juifs”, poursuit-il.

Il est à souligner que Charles Maurras est un journaliste, essayiste, homme politique et poète français, membre de l’Académie française, décédé en 1952. Théoricien du nationalisme intégral, il n’a jamais caché sa haine, presque maladive, de la République, de la démocratie, du libéralisme et de la tolérance. Son nom sera retiré du livre des commémorations nationales en 2018.

Le polémiste poursuit en soulignant que les injures antisémites dont a été victime Finkielkraut font partie de la “stratégie des frères musulmans de colonisation de la France par le nombre, ainsi que par l’alliance avec des gens de l’extrême gauche pour dominer le pays”. 

Face au journaliste qui ne tente pas de modérer les propos de son invité, plusieurs internautes dénoncent la politique de la chaîne. Certains appellent même à signaler les séquences au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel français (CSA).