ALGÉRIE
01/11/2018 14h:51 CET

La ville intelligente pour lutter contre l’insécurité urbaine

L’évolution exponentielle des technologies du numérique et la croissance incessante du nombre de personnes vivant dans les zones urbaines font gagner du terrain au concept de la ville intelligente.

alexsl via Getty Images

L’évolution exponentielle des technologies du numérique et la croissance incessante du nombre de personnes vivant dans les zones urbaines font gagner du terrain au concept de la ville intelligente.

Cette dernière ne se limite pas à une question de connecteurs, de capteurs et d’intelligence artificielle. Elle constitue un véritable outil d’automatisation des comportements quotidiens des millions d’habitants des villes.

En effet, les citadins arrivent à produire une quantité importante de données numériques grâce auxquelles les éléments hardwares (équipements) et softwares (logiciels) des réseaux intelligents arrivent à former un “super-réseau” englobant tous les aspects fonctionnels d’une ville intelligente : de la gestion intelligente de la distribution d’énergie, à la régulation automatique du trafic routier et des transactions commerciales, en passant par l’enlèvement intelligent des ordures ménagères, les bâtiments connectés, l’omniprésence de la connectivité et la santé intelligente.

Dans un pays comme l’Algérie, l’adoption de la technologie dans les procédés d’élimination des déchets peut réduire considérablement les nuisances, en particulier la propagation de maladies, et permettre aux citoyens de bénéficier d’un environnement agréable.

Un déploiement accru de nouveaux moyens de connectivité, comme les objets connectés, permet aux autorités de gestion la ville d’alerter leurs citoyens en cas de catastrophes ou de problèmes imminents tels que les inondations, tempêtes et tornades. Il sera également possible de mettre au point des outils permettant aux citoyens de signaler des crimes de manière anonyme, grâce à la géolocalisation et aux données collectées des réseaux de caméras IP via des applications mobiles.

Cela permet d’élargir le champ d’action des autorités et contribue à réduire la criminalité ou la contenir, et mettre en place une nouvelle politique de sécurisation de la ville dans laquelle le citoyen participe à faire respecter la loi et assurer la sécurité des autres.

Les services de police pourront opérer d’une manière totalement connectée afin d’élargir leur champ d’action et devenir alors plus efficaces en disposant d’informations plus précises pour la résolution de crimes.

Plusieurs études ont ainsi montré que l’introduction de nouvelles solutions basées sur les technologies digitales a permis de réduire de 30% le taux de criminalité dans certaines grandes villes. Les villes intelligentes peuvent donc fournir les résultats escomptés à toute démarche visant à rendre plus sûre la vie citadine.