LES BLOGS
14/06/2018 15h:18 CET | Actualisé 14/06/2018 15h:18 CET

La victoire de la France à la Coupe du Monde 1998 ou l’illusion d’une France « Black, Blanc, Beur »

"Grâce à cette victoire, la France aurait découvert qu’elle est un pays cosmopolite et que le football véhiculerait des valeurs positives et morales."

Benoit Tessier / Reuters

1998, l’année où la France a communié dans la victoire.

En 1998, l’équipe de France est qualifiée d’office pour la Coupe du Monde pour la simple et bonne raison qu’elle en est le pays organisateur. A cette époque, c’est une équipe détestée, très critiquée et notamment par les médias : elle n’a jamais gagné aucun titre, et son entraîneur, Aimé Jacquet est le plus touché. On critique le style de jeu de l’équipe et les qualités des joueurs sélectionnés.

Le 12 juillet 1998, tout bascule, la France gagne la finale de cette Coupe du Monde (3-0) au Stade de France et Zinédine Zidane, celui qui a ouvert le score face aux Brésiliens, devient le nouveau héros national.

L’équipe de France est alors adulée et fêtée sur les Champs-Elysées où se sont rassemblés 1,5 millions de personnes pour célébrer cette victoire. Aimé Jacquet est « réhabilité » et l’équipe de France portée en triomphe.

Les médias doivent alors s’excuser.

L’image d’une équipe emblématique de la France

Ce premier titre mondial est exploité par les politiques qui s’en servent pour montrer une image d’une France unie et tolérante. Cependant, voix d’opposition, Jean-Marie Le Pen le président du Front National fait une déclaration disant que cette équipe n’est pas représentative de la France : « on sent que la France ne se reconnaît pas totalement dans cette équipe ».

Grâce à cette victoire, la France aurait découvert qu’elle est un pays cosmopolite et que le football véhiculerait des valeurs positives et morales. En effet, le nouveau héros français, Zinédine Zidane est franco-algérien, Lilian Thuram est guadeloupéen et Emmanuel Petit est originaire de la ville de Dieppe, pour n’en citer que quelques un. Apparaît alors l’image d’une France « Black, Blanc, Beur », avec des joueurs des trois couleurs.

Lors de l’élection présidentielle, en mai 2002, Jean-Marie Le Pen est qualifié pour le second tour avec des arguments anti « Black, Blanc, Beur » et en dénonçant la France cosmopolite ce qui montre que l’idée « Black, Blanc, Beur » n’était qu’une illusion entretenue par le gouvernement et que les Français n’y adhéraient pas.

Un mois plus tard, lors de la Coupe du Monde organisée au Japon et en Corée du Sud, le parcours de la France est catastrophique, elle est éliminée dès le premier tour. En effet, Zinédine Zidane étant blessé n’était pas à sa forme maximale.

La colère de beaucoup de Français est alors rejetée sur ce joueur dont certains réaffirment son origine algérienne contre la France.

Lors de la finale France-Italie pendant la Coupe du Monde de 2006 en Allemagne, Zinédine Zidane termine sa carrière de joueur en donnant un « coup de boule » au joueur italien Marco Materazzi qui l’a provoqué. Zidane est alors exclu sur carton rouge et la France perd. A nouveau, ce joueur est regardé par certains comme un joueur qui ne représente pas vraiment la France.

20 ans après…

Aujourd’hui, la France est qualifiée pour la Coupe du Monde de football organisée en Russie. L’équipe est aimée et soutenue dans le pays entier. Elle commémore les vingt ans de sa victoire.

Cependant, le 18 mai 2018, Michel Platini, à l’époque co-président du CFO, a fait une révélation pour le moins étonnante ; il avoue avoir fait une « petite magouille » au moment du tirage au sort pour que la France ne rencontre pas le Brésil avant la finale.

Zinédine Zidane est, lui, toujours un personnage très médiatisé. Le 31 mai 2018, le champion de 1998, celui qui a marqué deux buts face aux Brésiliens aux côtés de l’équipe de France et qui était devenu l’entraîneur du Real de Madrid a annoncé qu’il quittait son poste.

Cela a créé la surprise générale car Zidane venait de remporter sa 3ème Ligue des Champions consécutive et il était au sommet de sa carrière d’entraîneur.

Le coup d’envoi de la Coupe du Monde de football sera donné le 14 juin et on espère que l’équipe de France soit de nouveau sacrée championne du Monde avec, qui sait, une finale contre le Brésil ?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.