TUNISIE
04/01/2019 19h:29 CET

La Tunisienne Sonia Bahri nommée Chevalier de la Légion d'Honneur par Emmanuel Macron

Un parcours pour le moins brillant.

Facebook / Jacqueline Jumbe-Kahura

Après 20 ans de bons et loyaux services à l’UNESCO, et une brillante carrière de 36 ans, la Tunisienne Sonia Bahri, conseillère auprès du président de la Commission nationale française pour l’UNESCO, vient d’être nommée au grade de chevalier de la légion d’honneur, par le président français Emmanuel Macron.

La carrière de Sonia Bahri a toujours été dédiée à l’éducation, l’enseignement, la recherche scientifique et l’innovation technologique.

Legiondhonneur.fr

 

Selon le magazine tunisien Leaders, Sonia Bahri a étudié au lycée Carnot à Tunis. Fille d’un pharmacien à Beb Mnara près de la Kasbah, on lui a depuis sa tendre enfance inculqué la valeur des études et le fruit de l’effort. Une éducation exemplaire qui lui a permis de mener une carrière d’excellence.

Durant son parcours à l’UNESCO, Sonia Bahri a initié le programme pour la lutte contre le VIH, et a également dirigé la section de l’Enseignement secondaire puis la section de la Coopération Internationale dans l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Titulaire d’un doctorat en sciences économiques à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, d’une licence en économie appliquée de l’Université Paris-Dauphine, d’un diplôme d’études supérieures (DEA) de l’IEP en histoire du XXe siècle, et du diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris, Sonia Bahri avait commencé sa carrière en 1982 comme enseignante en Sciences Economiques au Centre de formation de la profession Bancaire à Paris.

Elle a par la suite été chargée de mission à la Société d’études et de conseil, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, SEDES.

Elle a ensuite travaillé comme consultante notamment sur l’éducation dans la région MENA, avant d’occuper la fonction de spécialiste du programme, puis chef de la Section pour l’Education à la santé.

Entre 2006 et 2011, elle a dirigé le programme UNITWIN/Chaires UNESCO qui encourage la coopération et la création de réseaux entre les universités au niveau international.

En octobre 2015, elle devient membre du Conseil International d’Orientation du programme transdisciplinaire Peace Studies à l’Université Paris-Dauphine, avant d’occuper le poste de Conseillère du président de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO (CNFU) en octobre 2016, et d’obtenir la plus haute distinction de la République française.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.