TUNISIE
19/12/2018 14h:42 CET

La Tunisie veut devenir la plateforme de production et d'exportation de la Corée du Sud dans la région

La Tunisie veut également conclure avec la Corée du Sud un accord commercial préférentiel.

Présidence du Gouvernement Tunisien - رئاسة الحكومة التونسية

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed a souligné, mercredi, la nécessité d’élargir le champ de la coopération avec la Corée du Sud, de manière à faire de la Tunisie, une plateforme régionale de production et d’exportation des produits coréens vers les pays européens, méditerranéens et subsahariens. 

Chahed a aussi, affirmé, dans son discours d’ouverture du Forum économique tuniso-coréen organisé, mercredi, à Tunis, la volonté de la Tunisie d’instaurer une coopération stratégique à long terme avec la Corée du Sud. 

 

Il a aussi, exprimé la volonté du gouvernement de conclure avec la Corée du Sud, un accord commercial préférentiel qui instaure des réductions tarifaires sur des listes définies de marchandises dans l’objectif de hisser le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays. 

Le Chef du Gouvernement a, en outre, invité les hommes d’affaires coréens à investir en Tunisie et à saisir les avantages fiscaux inscrits dans la loi de l’investissement, affirmant l’engagement du gouvernement à favoriser l’ouverture du marché des affaires tunisien, aux opérateurs coréens et asiatiques. 

Il a, aussi, incité les entreprises nationales à renforcer les partenariats avec leurs homologues coréens et à identifier les possibilités d’investissements communs à même de contribuer à réduire le déficit commercial de la Tunisie avec la Corée du Sud. 

De son côté, le Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-yeon, a affirmé la disposition de son pays à développer ses relations bilatérales avec la Tunisie dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables et de mise en place des PME. 

Il a mis l’accent sur l’importance de développer le domaine des TIC en Tunisie, évoquant le lancement, en juillet 2018, du projet pilote d’utilisation de drones pour une meilleure gestion des projets de développement, dans le secteur agricole. 

 

Ce projet qui prendra fin en avril 2019, se focalisera sur les opérations agricoles dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

C’est le fonds coréen KOAFEC, administré par la Banque africaine de développement (BAD), qui financera ce projet à travers un don de près d’un million de dollars.

Ce projet pilote vise la collecte, via les drones, de données relatives au secteur agricole pour améliorer notamment, le pilotage et le suivi des périmètres irrigués, le développement agricole et rural intégré, la gestion rationnelle des ressources en eau et le suivi des nappes, de la gestion des ressources naturelles (foncier, couvert végétal, exploitation des terrains agricoles...), des effets des changements climatiques, de la dégradation des terres, de la biodiversité, du taux de remplissage et d’envasement des barrages outre le suivi des saisons agricoles et de la production agricole.

Toujours dans le cadre de la coopération tuniso-sud-coréenne, il a aussi, cité l’élaboration en cours d’une étude de faisabilité des centrales photovoltaïques dans le sud et le projet de mise en place du système “e-people” pour encourager la participation civile et la lutte contre la corruption (2015-2018). 

Le Forum économique tuniso-coréen intervient en concrétisation des recommandations de la Commission mixte tuniso-sud-coréenne (avril 2018, à Séoul).