TUNISIE
06/05/2019 10h:43 CET

"La Tunisie sauve le monde" : La web série de science-fiction à voir absolument

Un indice sur le prochain épisode est "caché" dans cet article.

Ti 3leh

“Ti 3leh” (Mais pourquoi?). Une chaine Youtube, deux amis passionnés de cinéma, 117 312 abonnés, et des dizaines et des dizaines de vidéos, critiquant, non sans humour, le train de vie du tunisien, contournant subtilement les traditions et, avec des petits moyens et un grand soutien de leurs proches, lancent une web série. “La Tunisie sauve le monde”.

Science-fiction, un voyage au Japon pour le tournage, le drapeau tunisien sur le dos, c’est un travail de qualité, tourné dans les conditions d’un vrai tournage.

HuffPost Tunisie : Pouvez-vous vous présenter et présenter votre équipe?

Yassine Sondes : J’ai 23ans, étudiant en 3ème année de Droit, leader d’un groupe de danse et je suis un addict des films et des séries.

Samy Chaffaï : Je m’appelle Samy Chaffaï, j’ai 23ans, Je suis en 2ème Master de Recherche en Sciences & Techniques du Cinéma et de l’audiovisuel. Grand passionné de films.

Ti 3leh : Pour l’équipe, ça diffère pour chaque projet. Généralement, l’équipe technique, ce sont des personnes qui sont dans l’audiovisuel, des ingénieurs sons, DOP ...

Les acteurs sont généralement nos amis proches, mais on fait aussi des castings avant chaque épisode pour avoir de nouveaux visages, faire participer notre public et être plus proches de la communauté.

Vous vous êtes lancé dans la réalisation d’une web série ‘Tounes tmana3 el 3alem’ (La Tunisie sauve le monde). Dites-nous en plus sur les conditions de tournage ainsi que sur le financement de votre projet.

“Tounes tmana3 el 3alem” est une Web série. Deux épisodes sont déjà en ligne sur notre chaine Youtube et nous espérons en réaliser cinq en tout.

La question du financement, c’est la question la plus douloureuse (rires).
Nous avons tout financé de nos poches.

On s’est aussi adapté, on a appelé beaucoup de personnes dans le domaine de l’audiovisuel pour nous aider gratuitement avec leurs matériels, d’ailleurs grosse dédicace à eux [vous les trouverez dans le générique de fin de notre épisode].

Quand on leur parlé de l’originalité du projet, ils n’ont pas hésité à nous aider.

Dans nos moyens, c’était un appareil 70D, avec quelques projecteurs, des ingénieurs sons, une assistante, un accessoiriste. Un vrai tournage, sans production quoi!

Pour ce qui est des acteurs, La mère qui a joué était la vraie mère de Samy.
pour les figurants, on a lancé un casting sur nos comptes Instagrams et l’assistante de réalisation Chaima Chorfane nous a aidé à tout gérer.

Pour la partie au Japon, le billet était subventionné et Dorra Turki, notre amie qui habite là-bas s’est occupée de l’hébergement, des lieux de tournages et du casting.

 

Revenons à votre chaine Youtube. Quels sujets explorez-vous?

La critique des manies de la société tunisienne. On a tellement de choses drôles dans nos traditions, et on adore ça!

Comment faites-vous pour concilier entre vos études et Youtube?

Puisque nos scénarios deviennent de plus en plus complexes, on essaye de tout écrire à l’avance, de préparer nos tournages à l’avance, ainsi, on est plus organisés.

Vos professeurs vous encouragent-ils ?

Samy Chaffaï : Voici une anecdote, quitte à vous choquer. On était en classe, je me préparais pour présenter un projet, et cette professeure qui m’a toujours dénigré après chaque note que je recevais, du genre “Qui a écrit ton devoir? Sûrement tes parents...” ce genre de choses... Jusqu’au jour où elle a carrément explosé en classe, sans raison, et m’a carrément dit devant toute la classe: “Ce que tu fais c’est de la merde. Je trouve que ce que tu fais est merdique et tu n’iras jamais loin dans la vie!”.

Côté encouragements, on est un peu loin.

Mais avec le soutien de ma mère et surtout de mon partenaire Yassine, on ne baisse jamais les bras.

Quels sont vos projets d’avenir?

On veut faire de “Ti 3leh”, le “Golden Moustache” (studio de création et plateforme vidéo humoristique sur Internet qui produit des vidéos et des contenus originaux) de la Tunisie.

Et Sinon, on termine bientôt l’écriture d’un long-métrage… 

Un indice sur le prochain épisode?

On aime beaucoup les pyramides.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.