TUNISIE
28/11/2018 12h:03 CET | Actualisé 28/11/2018 12h:06 CET

La Tunisie recule en matière de "prospérité", selon le Legatum Institute

Même si son indice de prospérité observe une chute constante depuis 2007, la Tunisie demeure en première place en Afrique du Nord

3D_generator via Getty Images

La prospérité à travers le monde s’améliore selon la dernière édition du Global Prosperity Index établi par le Legatum Institute, qui montre que celle-ci est à son plus haut niveau en 12 ans.

Ce niveau élevé met également en avant le fossé qui se creuse de plus en plus entre les pays concernés par l’étude, où les écarts deviennent de plus en plus importants.

Ceci est dû à la détérioration de la situation sécuritaires dans plusieurs pays, principalement ceux de la région MENA et en Afrique subsaharienne, sous l’effet de la guerre, du terrorisme, des régimes oppressifs, et de la malnutrition.

Mais la Tunisie semble être exclue de cette amélioration globale de l’indice de prospérité selon l’édition 218, puisqu’elle a connu une dégradation de la liberté individuelle cette année, avec moins de citoyens satisfaits de la liberté, ainsi que la plus forte baisse du nombre de restrictions religieuses imposées par le gouvernement.

Elle a ainsi perdu 8 positions, passant de 94 à 102 par rapport à l’année dernière, et de 34 places depuis le début du classement en 2006.

La Tunisie se positionne tout de même en tête de ses voisins nord-africains, occupant le 102e rang mondial sur 149 pays, suivie du Maroc (107e), l’Algérie (116e), l’Egypte (122e), et la Libye (133e).

Même si son indice de prospérité observe une chute constante depuis 2007, la Tunisie demeure en première place en Afrique du Nord. Toutefois, l’écart avec le Maroc devient serré, malgré une évolution plus ou moins constante de l’indice de prospérité du Maroc. (voir le graphique ci-après)

Dans le classement des indicateurs de la prospérité, la Tunisie réalise les meilleures performances en matière de gouvernance et de sécurité et obtient le score le plus bas pour l’indicateur “capital social”. Le plus grand changement positif, par rapport à l’année dernière, concerne le secteur de la sécurité dans lequel la Tunisie a avancé de 3 places, alors que le capital social perd 31 places.

Dans la région MENA, Israël se retrouve en tête du classement et 37ème mondialement, suivie des Emirats Arabes Unis, du Qatar et du Bahrain, alors que le Yemen vient en dernier, précédé par l’Iraq et la Libye.

L’écart entre les pays les plus riches et les plus pauvres se creuse davantage. Il a évolué de 10% depuis 2013.

Dans la région MENA, un écart de prospérité considérable est constaté entre les États les plus riches du Golfe et les pays beaucoup plus pauvres et instables d’Afrique du Nord.

En Afrique subsaharienne, l’un des plus grands défis réside dans l’amélioration du pilier Education, où la région accuse un retard considérable par rapport au reste du monde, à la fois en termes de taux de scolarisation et de qualité de l’éducation.

Le classement de la sécurité globale continue de se dégrader, et les principales détériorations ont été constatées dans la région MENA et en Afrique subsaharienne, sous l’effet de la guerre, du terrorisme, des régimes oppressifs, et de la malnutrition.

Le nombre de morts résultant d’un conflit a augmenté de 58% en 10 ans; et les morts dues au terrorisme ont quadruplé en 10 ans.

A l’échelle mondiale, la Norvège occupe la tête du classement pour la deuxième année consécutive. 113 pays ont également connu une prospérité croissante au cours des cinq dernières années, ce qui équivaut à 75% des pays étudiés.

La région Asie-Pacifique est la région qui connaît la croissance la plus rapide depuis 10 ans. De nombreux pays de rang moyen et inférieur ont amélioré leur niveau de prospérité, notamment le Népal, l’Indonésie et l’Inde.

Le classement de la Legatum Institute se base sur plusieurs indicateurs, dont la richesse, la bien portance économique, l’éducation, la santé, le bien-être personnel et l’environnement.

Lire aussi

La Tunisie, premier pays du Maghreb en matière de “prospérité” selon le Legatum Institute

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.