TUNISIE
14/02/2019 18h:26 CET

La Tunisie, première dans le monde en matière de superficies consacrées aux oliveraies biologiques

Et première en Afrique pour ce qui est des superficies consacrées à l’agriculture 'bio'.

Cultura/Philip Lee Harvey via Getty Images

La Tunisie occupe la première place dans le monde en matière de superficies consacrées à l’oléiculture biologique.

C’est ce qu’ont révélé les dernières statistiques sur l’agriculture biologique dans le monde, dévoilée ce mercredi 13 février, dans le rapport ”The World of Organic Agriculture: Statistics & Emerging Trends 2019 ” par l’Institut de recherche de l’agriculture biologique Suisse et la Fédération Internationale des Mouvements de l’Agriculture Biologique (IFOAM).

Avec environ 255 mille hectares, la Tunisie est suivie par l’Italie avec 235 mille hectares, et l’Espagne avec 195 mille hectares, en se référant à l’année 2017. 

rapport

Au niveau continental, la Tunisie est la première en Afrique, pour ce qui est des superficies consacrées à l’agriculture biologique avec 306 mille hectares, suivie par la Tanzanie (278 mille hectares), et l’Ouganda (262 mille hectares).

rapport

La Tunisie se hisse en 23ème position dans le monde sur 181 pays, en terme de superficies biologiques, réalisant ainsi une progression de 23 places, précise le ministère de l’Agriculture

Tandis que le trio de tête mondial est composé de l’Australie, de l’Argentine, et de la Chine. Il est à noter que le rapport se réfère aux statistiques relatives à l’année 2017.

rapport

La Tunisie est en train d’effectuer de grandes avancées dans le domaine de l’agriculture biologique. Cette filière qui surfe sur la tendance a rapporté au pays des recettes records au titre des exportations en 2017 avoisinant les 430 millions de dinars, a fait savoir la directrice du département de l’Agriculture biologique au sein du ministère de l’Agriculture, Samia Maamar.

“Depuis 2015, la Tunisie a opté pour une stratégie nationale visant à valoriser ce secteur et à promouvoir les produits bio en mettant les structures d’une bonne gouvernance de l’agriculture biologique à l’horizon 2020” souligne-t-elle.

En effet, cette stratégie s’établit sur une vingtaine de filières qui couvrent aussi bien les productions végétales, animales, forestières et aquacoles. L’objectif serait, selon elle, de diversifier l’économie nationale en se focalisant sur le potentiel du bio. Près de 20 secteurs biologiques seront développés et cinq zones pilotes spécialisées dans la production bio seront créées dans ce cadre.

 

D’après Samia Maamar, la valorisation de l’agriculture bio en Tunisie pourra également booster l’agritourisme. Des circuits touristiques sillonnant les 24 gouvernorats de la Tunisie seront prévus d’ici 2020.

LIRE AUSSI: 

La Tunisie, cette terre du bio (vidéo)

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.