TUNISIE
23/06/2018 15h:15 CET | Actualisé 23/06/2018 16h:38 CET

La Tunisie plombée par sa défense subit une lourde défaite face à la Belgique

Entre le VAR, la défense apathique et la tuile, avec deux défenseurs blessés en première période, l'après midi a été difficile pour les Aigles de Carthage

Albert Gea / Reuters

Que d’errements défensifs! 

La Tunisie a subi une lourde défaite face aux Diables Rouges belges -5 à 2- lors de la deuxième journée de la phase de poule du groupe G de la Coupe du monde 2018.

Face à une défense apathique, Eden Hazard et Romelu Lukaku auront fait très mal aux Aigles de Carthage. 

La VAR encore décriée

Malgré l’optimisme affiché et les larmes de Nabil Maaloul lors de l’hymne national, il n’aura fallu que 5 minutes à l’équipe nationale belge pour marquer le premier but.

 

5 minutes de jeu entre la Tunisie et la Belgique et déjà 1 à 0 pour les hommes de Roberto Martinez sur un penalty litigieux accordé par l’arbitre américain. En effet, l’intervention du défenseur tunisien Syam Ben Youssef semblait à l’extérieur de la surface mais l’arbitre en a jugé autrement. Le recours à l’assistance vidéo (VAR) aurait confirmé le penalty. Difficile de s’en faire une idée.

 

10 minutes plus tard, c’est Romelu Lukaku qui fait mal à la défense tunisienne sur une merveille de passe de Dries Mertens. Son tir croisé ne laisse aucune chance au portier tunisien Farouk Ben Mustapha.

La Tunisie revient dans la partie, la défense aux abonnés absents

Alors qu’on croyait la Tunisie hors du coup, un coup franc de Wahbi Khazri déposé sur la tête de l’arrière droit Dylan Bronn permet aux Aigles de revenir dans la partie et de mettre la pression sur les Belges.

Mais les blessures du buteur tunisien suivie de celle de Syam Ben Youssef, remplacés respectivement par Hamdi Naguez et Yohan Benalouane auront à nouveau désorganisé la défense tunisienne.

En effet, à la 48eme minute une mauvaise passe d’Ali Maaloul enclenche une attaque belge. Mal positionné, Benalouane couvre Lukaku lancé face à Ben Mustapha. D’un petit ballon piqué, il corse l’addition.

 

En deuxième mi-temps, les Tunisiens reviennent plus conquérants. Pressant l’équipe belge et ayant plusieurs situations offensives intéressantes, les Aigles n’ont pas su concrétiser ce temps fort.

A contrario, c’est même les Diables Rouges qui ajouteront un quatrième but sur une longue ouverture d’Alderweireld en profondeur, dans le dos de la défense, vers Eden Hazard, qui ne se fait pas prier pour marquer. 

 

Malgré de bonnes intentions, des nombreux tirs et des centres dangereux, les Tunisiens ne reviendront jamais dans la partie, les belges se contentant de contenir les assauts tunisiens et de procéder en contres sur lesquels ils ont été dangereux. Rentré en jeu, Batshuayi a marqué le but du 5 à 1 grâce à un appel dans le dos de Benalouane.

À la 92eme minute, Wahbi Khazri inscrira un deuxième but tunisien sur un centre de Naguez, anecdotique.

Avec deux défaites en deux matchs, la Tunisie est quasiment éliminée du mondial même si mathématiquement rien n’est encore fait. Il faudra attendre le match entre le Panama et l’Angleterre, et un énorme concours de circonstances.

La performance d’Ali Maaloul, tournée en dérision

L’arrière gauche tunisien Ali Maaloul aura vécu un match compliqué. Ses relances approximatives ont été à l’origine d’au moins deux buts belges. Complètement dépassé défensivement, très moyen offensivement, il a été décrié sur les réseaux sociaux. À sa décharge, il a abordé la compétition alors qu’il revenait à peine de blessure. Cela interroge sur la gestion opérée par le coach Nabil Maaloul. En effet, même face à l’Angleterre, l’arrière gauche tunisien n’a pas été à la hauteur. Avec un Oussema Haddadi, laissé sur le banc, cela aurait peut-être été différent.

La Tunisie avait au départ peur de Lukaku, mais ils devraient avoir peur d’Ali Maaloul

Je suis gêné à chaque fois que je me rappelle qu’Ali Maaloul joue pour Al Ahlt. Probablement, le pire joueur de la Coupe du monde

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.