TUNISIE
13/03/2019 15h:22 CET

La Tunisie demande un prêt de 500 millions de dollars pour l'achat d'avions d'attaque américains

Le département d'État américain a publié un bilan des aides US prévues pour la Tunisie en 2019 et 2020.

aviation-images.com via Getty Images

Le Bureau du budget du Congrès américain vient de publier le budget détaillé des fonds nécessaires aux programmes d’aides financières destinées aux alliés des États-unis, ainsi qu’à l’octroi de prêts et le soutien militaire, dans le cadre de la politique étrangère du pays.

La Tunisie bénéficiera de ces appuis à plusieurs niveaux, notamment dans la lutte antidrogue, l’entrainement militaire, ou encore l’équipement militaire, qui représente d’ailleurs l’essentiel des aides américaines à la Tunisie.

L’appui militaire concerne essentiellement la GWOT (Global War on Terror), littéralement la Guerre Globale contre la Terreur, qui n’est autre que la lutte contre le terrorisme, une notion qui avait vu le jour sous l’administration de George W. Bush.

Ainsi, dans la lutte antidrogue quelque 60,5 millions de dollars américains seront consacrés au Proche-orient par le Bureau International des Stupéfiants et de l’Application de la Loi, et dont la Tunisie sera bénéficiaire.

Selon la note, la Tunisie travaillera essentiellement sur l’amélioration de son système pénal à ce niveau.

Le programme d’aide relatif à l’entrainement et la formation militaire internationale (IMET) prévoit quant à lui 17,3 millions de dollars pour la zone du Proche-Orient, dont la Tunisie sera un bénéficiaire prioritaire, au même titre que le Maroc, l’Algérie, l’Égypte, le Liban, l’Irak, et la Jordanie.

En ce qui concerne le programme de financement militaire à l’étranger (Foreign Military Financing, FMF), qui fournit des subventions et des prêts pour aider des pays à acquérir des armes et du matériel de défense américains, celui-ci bénéficie du budget colossal de plus 5 milliards de dollars dont la majeure partie ira au Proche-Orient.

La Tunisie et le Liban sont par ailleurs parmi les pays prioritaires.

“Les États-Unis accordent également la priorité du FMF pour le Liban et la Tunisie, qui sont aux avant-postes de la lutte contre l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes, afin de s’assurer que ces menaces soient vaincues. Le FMF soutiendra l’achat d’articles, de services, et de formations en matière de défense, et ce afin de renforcer la lutte contre les menaces malveillantes, à savoir renforcer les contrôles aux frontières pour lutter contre la contrebande d’armes et celle des personnes, et veiller à ce que le matériel vieillissant reste apte au combat” note le Département d’État américain.

Selon le même rapport, le gouvernement tunisien aurait déjà demandé un prêt auprès du FMF pour acquérir en 2020 des avions d’attaque légers, pour la somme de 500 millions de dollars, soit environ 1512 millions de dinars tunisiens.

“Bien que l’ensemble des alliés susceptibles d’être intéressés par des prêts du FMF au cours de l’exercice 2020 ne soient pas encore connus, le Bureau des affaires politico-militaires du département d’État est au courant de la demande spécifique du gouvernement tunisien pour l’année 2020, d’octroyer un prêt de 500 millions de dollars, dans le but de se procurer des avions d’attaque légers de fabrication américaine destinés aux forces armées tunisiennes. Disposer d’une autorisation de prêt FMF globale permettrait à l’Administration de fournir un financement pour soutenir cette vente, ainsi que d’autres ventes futures pour aider les pays cherchant à se départir du matériel russe qu’ils ont hérité russe” indique le Département d’Etat américain.

Chute des aides US à la Tunisie

Pour ce qui est du Fonds de soutien et de développement économique américain, la Tunisie, qui a bénéficié pour l’année 2018 de près de 80 millions de dollars, verra ces aides diminuer durant les années qui viennent.

Cette aide a été essentiellement consacrée aux équipements militaires (65 millions de $), mais a également concerné l’entrainement et la formation (2,2 millions), les opérations antiterroristes et de déminage (6,1 millions), et la lutte antidrogue (13 millions).

Le président américain Donald Trump avait déjà formulé en 2017 une proposition de réduction des aides étrangères à certains pays, y compris la Tunisie. Une proposition qui avait fait réagir de nombreux spécialistes politiques, critiquant cette proposition et mettant en garde contre une baisse des aides à la Tunisie, et ce que celle-ci pourrait avoir comme impacts sur les intérêts américain. La mise en garde portait essentiellement sur l’importance de la stabilité sécuritaire en Tunisie dans la stabilité de la région nord africaine, en particulier avec le chaos libyen.

Selon le rapport du département d’État américain, le Fonds de soutien et de développement économique prévoit une aide de 40 millions de dollars à la Tunisie pour l’année 2019, et 31,500 millions pour l’année 2020, ce qui confirme une baisse significative des aides US à la Tunisie.

Lire Aussi

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.