TUNISIE
22/10/2018 18h:35 CET | Actualisé 22/10/2018 18h:36 CET

La Tunisie condamne l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi et attend la fin de l'enquête saoudienne

Cette affaire ne doit pas ”être une raison pour cibler la stabilité du Royaume" a affirmé le ministre tunisien des Affaires étrangères .

En marge d’un point de presse tenu par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie tunisienne a fait la lumière sur la position de la Tunisie quant à l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au sein du consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul.

“La Tunisie condamne l’assassinat de ce journaliste mais la Tunisie veut affirmer que le Royaume d’Arabie Saoudite (...) a répondu positivement et a décidé l’ouverture d’une enquête approfondie sur les raisons et les circonstances de cette opération” a déclaré Jhinaoui.

Cette affaire ne doit pas selon lui ”être une raison pour cibler la stabilité du Royaume. Il est important, qu’en parallèle de la découverte de la vérité (...) de prendre en considération la place qu’occupe l’Arabie Saoudite, et ce qu’ont fait les dirigeants saoudiens en répondant positivement d’abord aux demandes de la société saoudienne puis de la communauté internationale” a-t-il poursuivi.

Selon le chef de la diplomatie tunisienne, le ministère des Affaires étrangères saoudien a affirmé que les résultats de l’enquête approfondie sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi seront dévoilés dans les plus brefs délais et seront mis à la disposition de l’opinion publique saoudienne et internationale et que la lumière sera faite sur l’ensemble de l’opération ainsi que de ses commanditaires.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.