TUNISIE
18/09/2018 10h:25 CET

La Tunisie classée parmi les pays à “développement humain élevé”, par le PNUD

Sur les 189 pays et territoires étudiés, la Tunisie se classe à la 95 ème place. Avec un IDH de 0.735, elle fait partie de la catégorie “développement humain élevé”.

Thierry Monasse via Getty Images

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) vient de publier Le Rapport sur le développement humain (IDH) de 2018. Les données collectées sont celles de l’année 2017. 

Le IDH (Human Development Index, (HDI) en anglais) mesure le progrès à long-terme de plusieurs pays du monde, en prenant en compte trois aspects essentiels: une longue vie en bonne santé, l’accès à l’éducation et un niveau de vie décent.

Sur les 189 pays et territoires étudiés, la Tunisie se classe à la 95 ème place, une position qu’elle partage avec la Jordanie. Avec un IDH de 0.735, elle fait partie de la catégorie “développement humain élevé”. 

PNUD/HDI

Les cinq pays en tête du classement selon l’IDH sont la Norvège (0,953), la Suisse (0,944), l’Australie (0,939), l’Irlande (0,938), et l’Allemagne (0,936). Les cinq derniers pays sont le Burundi (0,417), le Tchad (0,404), le Soudan du Sud (0,388), la République centrafricaine (0,367) et le Niger (0,354). 

Dans ce classement, 59 pays sont dans la catégorie ‘développement humain très élevé‘, 53 dans la catégorie ‘développement humain élevé‘, 39 dans la catégorie ‘développement humain moyen’ et 38 dans la catégorie ‘développement humain faible’”.

Il est à noter que l’IDH de la Tunisie a augmenté de 29.1% entre 1990 et 2017, en passant de 0.569 à 0.735.

Des indices de qualité

En matière de développement, le rapport IDH lui-même a connu des réformes et le PNUD a vu la nécessité d’introduire d’autres indices, afin de mesurer correctement le développement humain dans son aspect qualitatif.

En effet, on ne parle plus que d’espérance de vie, mais d’espérance de vie en pleine santé. “Une plus longue espérance de vie ne signifie pas systématiquement que l’on profite de la vie plus longtemps. Une plus longue scolarisation ne se traduit pas systématiquement en capacités et compétences équivalentes”, note-t-on dans le rapport.

Ces indices sont: l’Indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM), l’Indice de développement humain ajusté aux inégalités (IDHI), l’Indice de développement de genre (IDG) et l’Indice d’inégalité de genre (IIG). 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.