TUNISIE
28/02/2019 19h:59 CET | Actualisé 28/02/2019 21h:56 CET

La Tunisie à travers l'oeil d'un Trinidadien, randonneur aguerri

Tout ce que la Tunisie a à offrir, on l'apprécie.

YOFOOT EXPLORES

 

Yohan Halim Partap, explorateur dans l’âme, est originaire de la Trinité-et-Tobago. Venu tout droit des Caraïbes, depuis trois ans, il se déplace entre la Tunisie et la Jamaïque, et partage ses escapades à travers les vidéos qu’il partage sur sa chaîne Youtube et sa page Facebook, qu’il dénomme “Yofoot explores”.

Des randonnées en Tunisie, il en a fait: El Kef, Ain Draham, Matamata, Zaafrane, Douz, Tataouine, Tamerza, Tozeur, Haouaria, Zaghouan, Korbous, Bizerte, Kairouan, Testour, El Jem, Sidi Bou Said, Tarbarka, Takrouna, Dougga, Kesra, Beja, Monastir, Cap bon, Cap Farina, Oued Zitoun, etc. Interview.

 

HuffPost Tunisie: Qu’avez-vous pensé avant de venir en Tunisie pour la première fois ?

Yohan Halim Partap : Quand on m’a annoncé ma mutation en Tunisie, j’étais très excité, mais j’ai eu peur en même temps. L’explorateur en moi était prêt à partir, mais j’avais des appréhensions, à cause de ce que les médias occidentaux circulent à propos des pays musulmans, surtout depuis la révolution. Mais mes amis ici, que je connais à travers la société, m’ont rassuré. Je me suis aussi souvenu que je devrais voir par moi-même pour en juger. Et je suis tellement content de l’avoir fait!

YOFOOT EXPLORES
Kef Chgreg, TunisiE

Qu’est-ce que vous appréciez le plus ici ?

J’aime découvrir et explorer le monde. Je fais donc de mon mieux pour sortir et faire l’expérience du pays où je vis. En Tunisie, j’apprécie énormément la diversité des activités qu’on peut y faire. Elle a quelque chose à donner à tout le monde: les plages, les montagnes, les forêts, le désert, l’Histoire, l’archéologie... Tellement de choses à voir et à vivre. C’est en plus très différent de là d’où je viens.

Et ce que vous appréciez le moins ?

Je pense que les Tunisiens n’apprécient pas autant le pays qu’un étranger. C’est un pays magnifique et je souhaite que davantage de locaux s’en rendent comptent et fassent plus d’effort pour le garder beau et propre. Une fois, j’ai été à une belle petite plage rocheuse à Hauoaria, elle était couverte de bouteilles en plastique. J’aurais espéré que les choses changent, qu’il y ait une meilleure attitude à l’égard de l’environnement.

 

 

Quels seraient vos conseils pour les étrangers qui voudraient essayer les randonnées en Tunisie ?

  • Les Tunisiens sont généralement très généreux, et quand vous êtes un étranger, c’est un plus.

  • Pour visiter le pays, cherchez les groupes de randonnées sur Facebook et contactez-les. Partir en groupe, c’est plus rentable et plus sécurisé, pour les femmes notamment.

  • Si vous habitez loin du centre ville de Tunis, arrangez-vous à l’avance pour le transport, pour rejoindre le bus le matin et pour rentrer le soir. C’est difficile de trouver les bus et les taxis à certaines heures.

  • Les WC publics, qu’on peut trouver sur la route pour partir aux randonnées, sont généralement dans un mauvais état, il faut apprendre à vivre avec. Ce n’est pas le cas dans tous les restaurants ou les bars haut de gamme, mais bien dans les kiosques et les petits cafés sur la route.

  • Si quelqu’un du groupe de randonnée ramène une darbouka (tambour tunisien), préparez-vous à danser, ils vont insister! (rires) 

  • On ne peut pas dire que les Tunisiens soient germaphobes, en général. Il aiment partager leur nourriture ou leur boisson, même quand ils sont en train de les consommer. Vous devez vous y adapter! 

Comment vous organisez-vous avant de partir en randonnée ?

Ensuite, pour partir, j’emmène avec moi mon matériel photographique, un t-shirt de rechange supplémentaire, des serviettes de table et des sacs en plastique, (pour laisser la nature dans un meilleur état que je ne l’ai trouvée), une collation et de l’eau, des lunettes de soleil pour l’été, et plus de vêtements pour l’hiver, de bonnes chaussures de randonnées ou des bottes, quand nécessaire.

Un dernier mot ?

J’apprécie vraiment le temps que je passe ici, la nature, les gens, l’Histoire. J’ai grandi dans les Caraïbes, c’est un climat tropical, et où il y a beaucoup de verdure, alors pour moi, faire l’expérience d’un pays où il fait tantôt chaud, tantôt froid, où il y a la Sahara, c’est quelque chose que je n’oublierai jamais. C’est une expérience très enrichissante.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.