ALGÉRIE
21/02/2019 19h:15 CET | Actualisé 21/02/2019 19h:59 CET

Des images de Abdelaziz Bouteflika diffusées la veille des manifestations contre un 5e mandat

Le président sortant est candidat à un 5e mandat de plus en plus contesté.

La télévision algérienne a diffusé jeudi 21 février les premières images du président Abdelaziz Bouteflika dont l’apparition publique la plus récente remonte au 27 décembre 2018.

Le chef de l’Etat, dont la candidature controversée à la présidentielle d’avril a été annoncée via une lettre aux Algériens la semaine dernière, recevait le nouveau président du Conseil Constitutionnel à l’occasion de sa prestation de serment. 

Dans sa lettre de candidature, M. Bouteflika a avoué que son état de santé s’est détérioré. “Bien sûr, je n’ai plus les mêmes forces physiques qu’avant”, avait-il indiqué. 

La diffusion de ces images (en haut de l’article) intervient la veille des manifestations annoncées contre un 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika et au terme d’une semaine qui a connu des rassemblements contre sa candidature dans plusieurs villes du pays. 

Plus tôt dans la journée, l’ambassade américaine à Alger avait lancé une alerte destinée à ses ressortissants en Algérie, les priant de prendre des précautions car “des manifestations peuvent avoir lieu à travers le pays vendredi”. 

 

La méthode Ksentini

Sur les images de Canal Algérie, Tayeb Belaïz n’a pas répété après le président de la Cour Suprême, Slimane Boudi, l’intégralité du serment requis. Il a juste juré (أقسم بالله).

Cette “variante” a été évoquée par Farouk Ksentini, l’ancien Président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme. De nombreux observateurs y ont vu une façon de passer l’épreuve de la prestation de serment après sa réélection éventuelle, seule vraie difficulté pour le président qui ne s’est plus adressé aux Algériens depuis mai 2012.

Après la prestation de serment, Tayeb Belaïz a prononcé un mot dans lequel il a exprimé sa gratitude et ses remerciements à M. Bouteflika. “Je vous promets, comme je l’ai toujours fait, de rester fidèle envers vous et envers mon pays”, a-t-il indiqué.