MAROC
12/03/2019 12h:59 CET | Actualisé 12/03/2019 16h:28 CET

La statue de cire de Mohammed VI au musée Grévin fait peau neuve

Elle est bien plus ressemblante.

RELOOKING - Les visiteurs du musée Grévin à Paris devraient avoir un peu moins de mal à reconnaître Mohammed VI. La statue de cire du roi du Maroc vient en effet de faire peau neuve suite à la rénovation du célèbre musée parisien.

Selon nos informations, le nouveau personnage a été réalisé par le sculpteur et statuaire Jean-Guy Cumont, uniquement à partir de photos et de vidéos. Le résultat est bien plus ressemblant que l’ancienne statue, comme vous pouvez le voir sur la photo avant/après ci-dessous:

DR/ATELIERS GRÉVIN

Le roi Mohammed VI fait partie des 30 nouveaux personnages qui rejoignent les 200 existants dans le musée, aux côtés de la reine Elizabeth II d’Angleterre et du président chinois Xi Jinping, représentés lors d’une “garden party” dans les jardins de l’Elysée avec la chancelière Angela Merkel. Le président français Emmanuel Macron a également eu droit à sa statue de cire.

ATELIERS GRÉVIN
Les statues de cire du roi du Maroc Mohammed VI et de la chancelière allemande Angela Merkel au musée Grévin à Paris.
ATELIERS GRÉVIN

Créé en 1882, le musée Grévin a connu un mois de rénovation à partir du 6 janvier 2019. Il a rouvert ses portes le 14 février. “Grévin n’avait pas réalisé de travaux si conséquents depuis 2001, même si chaque année, de nouveaux décors et personnalités viennent enrichir et surprendre les visiteurs”, souligne le musée dans un communiqué. Le chantier a nécessité un montant de 4 millions d’euros, incluant la création et la restauration des personnages.

Les personnalités contemporaines vivantes sont élues et choisies par l’Académie Grévin, présidée par le journaliste et écrivain passionné d’histoire Stéphane Bern, d’après une liste réalisée en fonction de l’actualité et des demandes des visiteurs et internautes, précise le musée.

Selon Véronique Berecz, responsable des relations extérieures du musée Grévin, “les grands chefs d’État ou souverains sont représentés d’après photos et vidéos, ce depuis 1882. Un courrier leur est adressé pour informer de leur présence à Grévin, espérant parfois que certains aient le temps de rencontrer les artistes en charge de la création des personnages”, confie-t-elle au HuffPost Maroc.

Pour la petite histoire, l’ancienne statue du roi Mohammed VI a assisté, en juin 2014, à “l’assassinat” de la statue de cire du président russe Vladimir Poutine par une militante Femen à l’occasion de la venue de ce dernier à Paris, rapportait l’AFP. La jeune femme avait fait irruption dans le musée pour détruire à coups de pieu en bois la statue de Poutine, décapitée sous le regard impassible des statues de Juan Carlos, Barack Obama, François Hollande, Angela Merkel et... Mohammed VI.

AFP