LES BLOGS
14/01/2019 14h:05 CET | Actualisé 14/01/2019 18h:07 CET

La stabilité du Gabon, un but stratégique pour le Maroc

"Le Maroc est très soucieux de l’évolution des derniers évènements politiques au Gabon".

ASSOCIATED PRESS

L’avortement de la tentative de coup d’État militaire au Gabon, le lundi 7 janvier à Libreville, en l’absence sur le territoire gabonais du chef de l’État, Ali Bongo, renseigne sur la loyauté de la garde républicaine. Considérée comme une force préposée à la protection du président de la République, la Garde républicaine du Gabon apparait plus comme une armée à part entière et entièrement à part. 

Cette tentative de coup d’État, mal calculée et perdue, a été fermement condamnée par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, en sa réunion tenue le 9 janvier 2019. Rappelons à cette occasion, que le Gabon est considéré comme un pays stratégique pour le Maroc, et que sa déstabilisation pourrait avoir un impact négatif sur les relations maroco-gabonaises, raison pour laquelle le royaume du Maroc est très soucieux de l’évolution des derniers évènements politiques au Gabon, et ne cesse de prendre des initiatives de médiation pour la paix et la stabilité de ce pays frère.

Le roi Mohammed VI et le président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba sont liés par une profonde amitié, une relation fraternelle, exceptionnelle et profonde unissant les deux pays. Cela s’est manifesté par la forte convergence de vues qui a toujours marqué le positionnement des deux pays sur les grands sujets, tel que le soutien mutuellement accordé à leurs candidatures respectives au sein des instances régionales et internationales.

A cet égard, lors de son retour à l’Union africaine, le Maroc a eu un soutien indéfectible et sans équivoque du Gabon. De même, au lendemain de la demande du Maroc de réintégrer l’Union africaine, le président gabonais Ali Bongo a adressé au président tchadien Idriss Déby Itno, président en exercice de l’Union africaine, une lettre signée par 28 pays pour réclamer la suspension des activités du Polisario au sein de cette organisation.

Aussi, le roi Mohammed VI accorde un intérêt particulier au renforcement de la coopération avec le Gabon, raison pour laquelle le gouvernement du Maroc a conclu, au cours de ces dernières années, plusieurs accords avec le gouvernement gabonais dans différents domaines, perpétuant l’ère initiée par le défunt roi Hassan II, également un grand ami de Omar Bongo, père de l’actuel président gabonais.

Par ailleurs, le Gabon a exprimé sa volonté, à plusieurs occasions, de tirer profit de l’expérience du Maroc dans différents domaines: secteurs du transport, des infrastructures, du tourisme, de l’aquaculture, etc. D’autre part, l’Afrique est une priorité pour la diplomatie marocaine. Cette diplomatie s’inspire, évidemment, de liens de fraternité séculaires et d’une solidarité agissante et particulièrement sensible aux aspirations au progrès des peuples du continent africain. En ce sens, le Maroc mène une politique stratégique pour le maintien de la paix et la sécurité conduisant à la stabilité des pays africains, au niveau régional auprès de l’union africaine (Conseil de paix et de sécurité), qu’au niveau international (Organisation des Nations unies).

Certainement, le Gabon, bien qu’étant un grand ami pour le Maroc, fait partie de cette politique, qu’elle soit diplomatique ou sécuritaire. En conséquence, le Maroc ne permettra jamais que l’instabilité se produise au Gabon.