MAROC
05/02/2019 11h:38 CET | Actualisé 05/02/2019 11h:52 CET

La société espagnole Alsa prête à proposer ses bus à Casablanca

La filiale espagnole a exprimé son souhait de venir s’implanter dans la capitale économique.

AFP CONTRIBUTOR VIA GETTY IMAGES
Un bus électrique de la compagnie espagnole Alsa lors d'un test à Marrakech avant le lancement du service, le 27 septembre 2017.

TRANSPORTS - Alors que le maire de Casablaca annonçait, début février, la possibilité de résilier son contrat avec la compagnie M’dina Bus, la filiale espagnole Alsa a exprimé son souhait de venir s’implanter dans la capitale économique.

“Alsa pourrait se renforcer en tant que leader du transport urbain au Maroc si le système de transport de Casablanca, l’un des plus grands du pays, lui attribuait cette offre”, rapporte le journal économique espagnol Expansión.

Installée depuis 20 ans au Maghreb, la filiale espagnole de la société britannique de transport National Express Group a présenté sa candidature à un “appel d’offres des services urbains à Casablanca” en décembre dernier. “Des sources de l’entreprise ont indiqué que l’attribution, en attente de décisions judiciaires en raison de problèmes avec l’ancien concessionnaire, serait une activité supplémentaire de quelque 700 bus permettant de transporter quelque 200 millions de passagers”, ajoute le journal économique.

La filiale va également se développer sur Rabat, Salé et Témara, où elle a remporté, l’année dernière, un contrat en partenariat avec CityBus. La flotte totale dans ces zones devrait atteindre 109 millions de voyageurs annuels et le contrat prévoit la création de 1.600 emplois. Alsa est déjà installé dans 4 villes du Maroc (Marrakech, Agadir, Tanger et Khouribga), en attendant Rabat en juillet prochain, au niveau des transports urbains, touristiques, personnels et scolaires avec un total de 130 lignes et 653 bus. 

Si la société espagnole obtient le contrat de Casablanca, elle pourrait doubler son chiffre au Maroc. L’Établissement de coopération intercommunale doit d’abord décider de la résiliation du contrat avec M’dina Bus. Il est actuellement en réunion et devrait donner une réponse ce 5 février.