MAROC
15/04/2019 17h:11 CET

La semaine nationale de promotion de l'allaitement maternel est de retour

La lutte contre l'obésité sera abordée pour cette 9e édition.

AlekZotoff via Getty Images

NUTRITION - Le ministère de la Santé vient de lancer sa campagne nationale de promotion de l’alimentation saine et équilibrée jusqu’au 10 mai. Cette action s’adresse tout particulièrement aux enfants et adolescents pour, notamment, prévenir des cas d’obésité et de surpoids qui touchent plus de 10% d’entre eux. Et comme l’alimentation du nourrisson concerne directement sa maman, le ministère revient sur ce thème avec la 9ème édition de la semaine nationale de promotion de l’allaitement maternel du 15 au 21 avril.

Dans la lignée de la campagne nationale, cette semaine sera placée sous le thème “Allaitement maternel: Un premier pas pour la prévention de l’obésité”. Si le lait maternel est parfaitement adapté au bébé et couvre tous ses besoins nutritionnels les six premiers mois de sa vie, en quoi peut-il aider à lutter contre l’obésité?

“Des évidences scientifiques ont montré que le développement d’un surpoids ou d’une obésité était réduit par la pratique de l’allaitement maternel et par des apports riches en lipides. L’allaitement maternel empêche l’introduction précoce d’aliments complémentaires souvent riches en protéines et en calories, tels que les laits artificiels, qui entraineraient une hypersécrétion de l’insuline responsable du dépôt de graisse”, nous explique Leïla El Ammari, responsable du programme national de nutrition au ministère de la Santé.  

Avec la semaine de promotion de l’allaitement maternel, le ministère souhaite donc “relancer la pratique de l’allaitement maternel en vue de contribuer à la réduction de la morbidité et la mortalité infanto-juvéniles d’une part et
à la prévention des maladies non transmissibles d’autre part”, souligne un communiqué.

Au Maroc, les actions de promotions comme cette semaine nationale ont déjà permis de renforcer la pratique, avec un taux de l’allaitement maternel exclusif  passé de 27,8% à 35% en 2018.

“Néanmoins, des actions de promotion et de soutien doivent être entreprises dans le but de réaliser la cible mondiale consistant à atteindre, d’ici 2025, une proportion d’au moins 50% d’enfants allaités exclusivement au sein pendant les six premiers mois”, ajoute notre source.