MAROC
22/01/2019 16h:33 CET

La secrétaire d'État aux migrations espagnole à Bruxelles pour débloquer l'aide de l'UE promise au Maroc

Mais a balayé les accusations de mauvais traitement réservés aux migrants.

ASSOCIATED PRESS

MIGRATION - Le gouvernement espagnol veut faire bouger les choses. Sa secrétaire d’État aux Migrations, Consuelo Rumí, s’est rendue à Bruxelles, où siège la Commission européenne pour réclamer l’aide promise par l’UE au Maroc concernant l’immigration, rapporte El Diario.

Destinée à la lutte contre l’immigration clandestine, une première tranche de cette aide de 140 millions d’euros aurait dû être livrée avant la fin de l’année 2018. Le Maroc attend toujours.

Dans ce contexte, la secrétaire d’État a choisi de se rendre sur place pour évoquer le problème. Elle y a dénoncé la “bureaucratie exacerbée” dont souffre l’Europe et demander “plus d’argent pour le Maroc (...) pas seulement pour le matériel de surveillance, comme jusqu’à présent, mais aussi pour les programmes dans le pays, pour gérer la migration légale et décourager la migration illégale”, a-t-elle affirmé.

La secrétaire d’État a en revanche balayé les accusations de violations des droits de l’homme perpétrées par le Maroc ou l’Espagne, rejetant ainsi les rapports accablants et les sorties médiatiques partagées par des ONG qui dénoncent le traitement réservé aux migrants, citant notamment le cas de Médecins sans frontières (MSF), qui avait abandonné dès 2013 ses activités au Maroc en dénonçant à l’époque l’augmentation de la violence à l’encontre des migrants subsahariens.  

L’Espagne est devenu la première porte d’entrée sur le sol européen pour les migrants, depuis que l’Italie a durci sa politique d’accueil, en fermant ses ports aux ONG. Tous les jours, la Méditerranée est témoin de naufrages et de sauvetages, d’embarcations tentant de rejoindre le pays européen, en partant principalement des côtes libyennes et marocaines. Ce week-end, 170 personnes parties des deux pays ont perdu la vie dans les eaux, dont 53 migrants subsahariens partis du Maroc.