TUNISIE
15/11/2018 11h:26 CET

La scène artistique tunisienne affligée par la perte aujourd'hui de Kacem Kéfi

Les funérailles auront lieu demain vendredi 16 novembre 2018 au cimetière d’El Jellaz après la prière de Dhor.

Facebook / Hejer Hussein

La scène artistique tunisienne vient d’être affligée par la nouvelle de la perte ce jeudi matin du célèbre chanteur populaire tunisien Kacem Kéfi décédé à l’aube à l’âge de 75 ans après un combat avec la maladie.

Né à Sfax le 5 aout 1945, le compositeur et chanteur tunisien a laissé un répertoire riche et varié (plus de 500 chansons) dans les annales de la musique tunisienne.

Le défunt a débuté son parcours à Radio Sfax avec plusieurs maitres de la musique tunisienne dont l’artiste disparu Ahmed Hamza. Il a rejoint par la suite la chorale de la troupe nationale à la radio tunisienne sous la houlette de maestro feu Abdelhamid Algia.

Kacem Kefi ne s’est pas contenté uniquement du chant mais il a assuré la composition d’un grand nombre de titres notamment pour les chanteuses Monia Bejaoui et Alya Belaid et plusieurs autres noms.

En chantant la mère, la femme, l’amour et la vie, le défunt a préservé dans son oeuvre l’authenticité du patrimoine musical tunisien populaire. Il est réputé pour un grand nombre de chansons appréciées par ses fans pour ne citer que “Yamma”, “Ya mahbouba Athabtini”, “Ala bent el khala”, “Rommen bledi”, “Chahloula laken Guettala” etc.

Parmi ses chansons qui sont restéés gravées jusqu’à nos jours dans la mémoire des Tunisiens, et mises en avant dans leurs fêtes et cérémonies figurent entre autres “Lelliri Yamma”, “Ya salah Ya salah”, “Hal Kamoun mnayn ya nana” ” et “achiri louwel”.

Les funérailles auront lieu demain vendredi 16 novembre 2018 au cimetière d’El Jellaz après la prière de Dhor.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.