TUNISIE
13/11/2018 11h:19 CET

La réaction de Béji Caid Essebsi quand le Quotidien de Yann Barthès l'interroge sur l'absence de Trump du Forum sur la Paix (VIDÉO)

La journaliste de Quotidien s'y est prise à trois fois!

Capture d'écran / tf1.fr

En marge de sa participation au Forum de la paix organisé à Paris, en présence de près de 70 chefs d’État et de gouvernement, le président de la République tunisienne Béji Caid Essesbi a été interrogé par la chaine TMC, dans le cadre de l’émission “Quotidien” animée par Yann Barthès, sur l’absence du président américain Donald Trump au dit Forum.

Le président Tunisien a réussi dans un premier temps à esquiver la question affirmant ”être en retard” (Vidéo ci-dessous à partir de 03:56).

Rattrapé par la journaliste de l’émission quelques instants plus tard, ce dernier réussit à l’esquiver une deuxième fois (à partir de 04:51 dans la vidéo ci-dessous).

La troisième fois sera la bonne pour la journaliste du Quotidien qui obtiendra une réponse de la part du président Béji Caid Essebsi: “Est-ce que vous pouvez me laisser tranquille?! M. Trump je l’ai salué, c’est un ami, voilà je vous l’ai dit!” a-t-il déclaré visiblement agacé (à partir de 05:12 dans la vidéo ci-dessous).

 

Contrairement au président de la République tunisienne qui a préféré éviter la question sur l’absence de la première puissance militaire mondiale au Forum de la Paix, d’autres présidents ont eux choisi de s’exprimer. 

C’est le cas par exemple de Marelo Rebelo De Sousa, président du Portugal qui a lui, choisi d’adresser un message au président américain: “Le multilarélisme est une option essentielle pour la paix. Aucun pays, même le plus puissant au monde ne peut résoudre des problèmes comme les changements climatiques, comme la faim, la misère, tout seul”.

La présidente Croate, a pour sa part été plus laconique dans son appel au président américain: “Travaillons tous ensemble pour la paix dans le monde”.

De son côté, le Président du Conseil des ministres libanais, Saad Hariri a affirmé que “personne ne veut la guerre” ajoutant que “tout le monde devrait être ici”.

Le président Tchadien Idriss Déby aurait pour sa part, souhaité que Donald Trump soit présent et “qu’il apporte d’une manière fondamentale sa contribution pour la paix”.

Le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a lui affirmé ne pas avoir de message particulier à adresser au président américain: “C’est un pays souverain qui agit comme il l’entend. C’est un pays ami de l’Algérie et l’Algérie a pour tradition de ne pas s’immiscer dans les affaires internes des autres pays”.

Le Forum de Paris sur la Paix s’est déroulé du 11 au 13 novembre en présence de près de 70 chefs d’État et de gouvernement autour des questions du multilatéralisme et de la sécurité, afin de promouvoir la paix à travers le monde. Cette première édition du Forum a été marquée par l’absence remarquée du président américain Donald Trump.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.