MAROC
23/06/2018 12h:12 CET | Actualisé 23/06/2018 12h:14 CET

La princesse Lalla Hasnaa inaugure le festival de Fès des musiques sacrées

Un mapping impressionnant était projeté sur les murailles de Bab Al Makina.

AIC PRESS

CULTURE - La princesse Lalla Hasnaa a présidé, vendredi 22 juin à Fès, la cérémonie d’ouverture de la 24e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde, organisée cette autour de la thématique des savoirs ancestraux et du renouveau de la médina de Fès.

Sur la mythique place Bab Al Makina, la princesse a assisté au concert inaugural, une évocation poétique et musicale de la relation entre architecture, artisanat, confréries et métiers, rapporte la MAP.

Conçue par le directeur artistique Alain Weber et mise en musique par le compositeur et chef d’orchestre Ramzi Aburedwan, cette création a réuni des artistes du Maroc et du monde arabe qui ont mis en valeur l’aspect traditionnel et contemporain de ces métiers de l’art.

Sobre, le mapping de cette création projeté sur les murailles est parti d’un dessin graphique noir et blanc stylisé qui a donné successivement naissance à une architecture historique colorée, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous:

Le travail sur des motifs géométriques, issus de mosaïques, moucharabieh ou de motifs de tissage, s’est associé au kalam de Julien Breton, calligraphe en live (light-graph).

Plusieurs officiels étaient présents lors de cette soirée, comme le ministe de la culture Mohamed Laaraj, le wali de la région Fès-Meknès Said Zniber et le président de la fondation “Esprit de Fès”, Abderrafie Zouiten, à la tête de l’organisation du festival.

AIC PRESS

Le festival, qui s’achèvera le 30 juin, rassemble des artistes et formations musicales de plus d’une vingtaine de pays, dont le Bosniaque Goran Bregovic, l’Espagnol Jordi Savall, l’ensemble Mtendeni Maulid de Zanzibar, des ensembles soufis du Sénégal et des artistes de la diaspora séfarade qui se produiront à la synagogue Slat Al Fassyine.