MAROC
19/06/2018 12h:27 CET

La première visite à l'étranger de Pedro Sanchez ne se fera finalement pas au Maroc

Le nouveau Premier ministre espagnol rompt avec une tradition de plus de 30 ans.

Susana Vera / Reuters

ESPAGNE - Pedro Sanchez est bien décidé à rompre avec plus d’une tradition. Le nouveau chef du gouvernement espagnol devrait bien se rendre au Maroc dans les prochains mois, mais il ne s’agira pas de sa première visite à l’étranger.

En effet, comme l’affirme le journal ibérique El Espagnol, le Premier ministre devrait d’abord accomplir une tournée européenne, notamment en France, au Portugal et en Belgique, avant de se rendre dans le royaume chérifien durant le second semestre 2018.

Une décision qui rompt avec une longue tradition en Espagne. En effet, comme le rappelle la même source, le Maroc est la première destinations étrangère des chefs d’État espagnols depuis 1983, une tradition qu’avaient jusqu’alors observée Felipe González, José María Aznar, José Luis Rodríguez Zapatero ou encore Mariano Rajoy.

Le changement de calendrier pourrait être un “message” adressé au royaume chérifien, selon El Espagnol, que l’Espagne accuse d’être plus laxiste sur les contrôles migratoires.

La tournée européenne de Pedro Sanchez aura d’ailleurs entre autres buts de “discuter d’une politique migratoire commune” avec les autres pays européens, comme l’explique La Vanguardia.

L’annonce intervient quelques jours après “l’affaire de l’Aquarius”, un bateau transportant plus de 600 migrants sauvés en mer, dont les autorités italiennes ont refusé l’entrée sur leur sol. C’est finalement l’Espagne qui avait accepté d’accueillir le navire.