TUNISIE
06/07/2018 10h:08 CET | Actualisé 06/07/2018 10h:09 CET

Tunisie: L'OTE pointe du doigt l'échec de la politique monétaire du FMI pour lutter contre l'inflation

“L’inflation n’a jamais été aussi grande que depuis que le FMI a imposé à la BCT de ne se focaliser que sur la lutte contre l’inflation”

Alexmia via Getty Images

Dans une analyse publiée sur le site de ”l’Observatoire Tunisien de l’Economie” (OTE) par son président Chafik Ben Rouine, intitulée “Inflation et taux d’intérêts : l’échec du FMI”, celui-ci a demandé la redéfinition de la mission de BCT.

L’OTE a fait savoir dans sa publication, que le taux d’inflation a atteint un taux jamais atteint depuis 1991, qui est égal à 7,7 % en Mai 2018.

Alors que le dernier communiqué du FMI publié le 28 Mai 2018, appelait à “des mesures décisives sont nécessaires cette année pour lutter contre l’inflation”, l’OTE soulève que “la Tunisie n’a pas atteint ce taux la depuis 1991, année où la Tunisie était également sous ajustement structurel du FMI dans le cadre d’un Mécanisme élargi de crédit (1988-1992)”.

 

Un schéma illustrant l’analyse publiée l’OTE démontre que l’augmentation du taux d’inflation en Tunisie a débuté le mois d’avril 2016, expliquant que cette augmentation coïncide avec la décision du FMI d’imposer à la Tunisie  “la loi sur l’indépendance de la BCT”  et qui se veut une loi qui contribue à “lutter contre l’inflation tout en libéralisant le dinar”. 

Évoquant la circulaire publiée par la BCT le 10 Mars 2018, l’OTE explique qu’un changement structurel s’est matérialisé à ce moment, “où le dinar a subi son plus grand décrochage (...) instituant, ainsi, la nouvelle politique monétaire de la BCT inspirée de l’idéologie du FMI”. 

L’Observatoire a aussi, indiqué dans cette analyse que l’intérêt du FMI aujourd’hui est “que l’inflation soit partout et toujours d’origine monétaire, c’est-à-dire qu’elle ne peut provenir que d’une trop grande distribution de crédits”. 

De ce fait, l’analyse précise avant de conclure que l’augmentation du taux d’intérêt n’a pas réduit l’inflation en Tunisie, “l’inflation en Tunisie
a augmenté principalement avec la libéralisation du dinar en Avril 2016 puis s’est accélérée notamment après le décrochage du dinar de Mars 2017. Nous avons calculé qu’entre Janvier 2013 et Mars 2016, le coefficient de corrélation
entre l’inflation et le taux de change TND/EUR était faible (0,25) tandis qu’il est devenu très fort entre Avril 2016 et Mai 2018 (-0,91)” expliquant que la réalité des causes de l’inflation sont loin d’être comme celles prévues par le FMI.

“L’inflation n’a jamais été aussi grande que depuis que le FMI a imposé à la BCT de ne se focaliser que sur la lutte contre l’inflation” conclut l’OTE, assurant que “l’échec de la politique monétaire promue par le FMI est donc total”.  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.