MAROC
27/07/2018 15h:03 CET

La police israélienne bloque l'accès à l'esplanade des mosquées

Suite à des accrochages entre fidèles palestiniens et soldats israéliens.

AHMAD GHARABLI via Getty Images

JERUSALEM - Tous les accès à l’esplanade des Mosquées, à Jerusalem, ont été fermés ce vendredi 27 juillet par la police israélienne. Une mesure prise suite à des accrochages survenus entre fidèles palestiniens et soldats israéliens, après la prière hebdomadaire. L’autorité religieuse musulmane en charge du site (Waqf) a confirmé que les accès à l’esplanade, qui abrite la mosquée Al-Aqsa, ont été fermés.

Si la police israélienne n’a pas confirmé dans l’immédiat, les forces d’occupation ont largué des grenades lacrymogènes pour disperser des Palestiniens rassemblés dans l’esplanade, selon des photos publiées par le Waqf. Selon le journal israélien Haaretz, les affrontements ont débuté après qu’un groupe d’enfant palestiniens a jeté des pétards sur des policiers, qui en réponse a jeté des grenades assourdissantes, ce qui a provoqué une escalade des affrontements.

“Une douzaine de fidèles palestiniens ont été blessés lorsque les forces israéliennes ont tiré des gaz lacrymogènes, des munitions réelles et des balles en métal recouvertes de caoutchouc. Deux soldats israéliens ont été blessés lors des affrontements du vendredi dans les cours de la mosquée Al-Aqsa.” 

Anadolu Agency via Getty Images

L’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’Islam, connaît fréquemment des heurts ente palestiniens et juifs ultraorthodoxes qui viennent y effectuer leurs prières sous la protection de l’armée israélienne.

En juillet 2017, la décision israélienne de mettre en place des détecteurs de métaux pour contrôler les accès à l’esplanade avait suscité des protestations du côté palestinien qui ont duré plusieurs semaines.