MAROC
03/06/2019 14h:20 CET

La police espagnole saisie 6 tonnes de haschisch à Campo de Gibraltar

14 personnes ont été arrêtées.

ESPAGNE - Nouveau coup de filet anti-drogue en Espagne. La police ibérique a saisie 6 tonnes de haschisch et arrêté 14 personnes dans le cadre d’une opération de lutte contre le trafic de drogue à Campo de Gibraltar, dans le sud du pays, rapporte El Confidencial.

Au cours de l’opération, la police a également saisi sept voitures volées, utilisées pour transporter de la drogue arrivée en Espagne par le biais de “Narcolanchas”, surnom donné aux go-fast servant aux trafiquants. 

“Opération contre le trafic de drogue dans le #CampoDeGibraltar.

Nous avons arrêté 14 personnes et avons saisi près de 6 tonnes de haschisch.  Ils introduisaient la drogue par le biais de narcolanchas et se déplaçaient dans des véhicules volés (dont 7 ont été récupérés)”

La saisie et les arrestations sont le fruit d’une longue enquête et de plusieurs opérations de police, rapporte la même source.  Une enquête qui a commencé “lorsque les agents ont détecté la présence d’une organisation criminelle vouée à l’introduction de haschisch en Espagne”.

Les policiers ont ainsi d’abord repéré les trafiquants issus de ce réseau lorsque ces derniers ont fait entrer de la drogue en Espagne par le biais de la zone côtière de Tubalitas, près de Malaga, rapporte la presse ibérique.

Ces derniers avaient également caché 600 kilos de haschisch dans une montagne environnante. Une marchandise saisie par la police qui a aussi arrêté la personne en charge de sa surveillance. 

Dans une autre cachette, située à proximité de la route à péage Algésiras-Estepona, la police a retrouvé 3.600 kilos de haschisch.

Malgré ces saisies et arrestations, le réseau avait poursuivi ses activités. Au cours de la dernière phase de l’enquête, “la police a effectué cinq perquisitions simultanées auxquelles plus de 50 agents ont participé”, explique El Confidencial. Au total 14 personnes ont été placées en état d’arrestation. Les sources de la police nationale n’excluent pas de nouvelles arrestations, affirme de son côté El Razon.