MAROC
25/06/2019 11h:20 CET

La police espagnole écarte la piste terroriste, après des tirs à balles réelles sur une mosquée à Ceuta

Aucun blessé n'est à déplorer parmi la douzaine de personne qui y priait, selon les autorités locales.

EFE

INTERNATIONAL - La mosquée Moulay El Mehdi à Ceuta, a été la cible d’une fusillade, lundi 24 juin. Selon l’agence EFE, deux personnes cagoulées ont ouvert le feu, à l’aube, sans faire de blessés, précisent les autorités locales.

Alors qu’une douzaine de personnes priaient très tôt le matin dans cette mosquée, une des principales que compte l’enclave espagnole au nord du Marco, deux individus armés ont tiré sur la façade avant de prendre la fuite, indique EFE. La police, après une enquête ouverte dès l’incident, a pour l’heure écarté la piste terroriste et toute motivation religieuse. Une source informée et proche du dossier a souligné, à l’agence de presse, qu’il s’agissait d’un cas de “délinquance commun”. 

EFE

Sur les lieux, la police a rassemblé des preuves parmi lesquelles des traces d’impact de balles sur la façade. “Il y a eu trois impacts de balles contre une mosquée tôt ce matin”, a déclaré un porte-parole de la préfecture de Ceuta. La police enquête sur “deux individus cagoulés qui ont fui sur une moto”, et l’attaque n’a pas fait de blessés, a ajouté ce porte-parole. L’enquête se poursuit pour retrouver les individus et déterminer leurs motivations. 

Le parti d’extrême droite, Vox, a condamné cette attaque. Dans un communiqué, Vox intime aux autorités de mettre fin à ce qu’il décrit comme une “spirale violente, basée sur des fusillades continuelles, qui secoue la ville depuis des mois”. Le parti regrette que, comme dans le cas de l’incident de la mosquée, “les auteurs de ces actes ne montrent aucun respect pour les espaces religieux ou l’intégrité physique de ceux qui les fréquentent”.