MAROC
19/06/2019 10h:28 CET

La pianiste Nour Ayadi, sélectionnée pour rejoindre l'Académie de musique française

Étudiante à Sciences Po Paris, elle vient de remporter le Prix Cortot 2019 à l’issue du Concours du Diplôme Supérieur de concertiste à l’Ecole normale de Musique.

Facebook/Nour Ayadi

TALENTS - La jeune marocaine Nour Ayadi, qui vient de remporter en mai dernier à Paris le Prix Cortot 2019, à l’issue du Concours du Diplôme Supérieur de concertiste à l’Ecole normale de Musique Alfred Cortot, a été sélectionnée pour rejoindre l’Académie de musique française.

À tout juste 19 ans, la jeune artiste, va ainsi rejoindre Jean-Efflam Bavouzet et Jacques Rouvier, grands noms de l’Académie, rapporte le site “FranceMusique”, relayé par la MAP.

Invitée de l’émission “Génération France Musique”, Nour, qui a marqué son passage sur l’émission par deux préludes parfaitement exécutés, a soulignée que le prix Cortot lui a ouvert les portes de nombreux festivals tout en lui offrant la possibilité d’enregistrer un disque, notant que ses concerts s’étaleront jusqu’en 2020.

FACEBOOK/MARC PHALIPPOU

Première femme à être distinguée par ce prestigieux prix, la jeune pianiste combine avec brio sa carrière de musicienne et d’étudiante à Sciences Po Paris, affirmant avoir compris dès le départ qu’il était question “de deux études qui demandaient beaucoup de travail”, souligne la même source. En termes d’organisation, elle avoue “essayer de ne pas perdre une minute” et tente “d’emmagasiner le plus d’informations en cours pour avoir le temps de faire du piano”. 

Lauréate de plusieurs prix dans des concours internationaux, Nour Ayadi obtient le Premier Prix au Concours des Virtuoses du cœur à Paris en 2019, ainsi que le Grand Prix au concours Flame à Paris, le Premier Prix au Concours international de Musique Classique de Bakou, le 2ème Prix au Alion Piano Competition en Estonie ou encore le Premier Prix au Concours national de Musique du Maroc, entre autres.

Nour est également la première et unique Marocaine à avoir décroché le Grand Prix du Concours international de Piano du Maroc SAR la Princesse Lalla Meryem, en 2016.

Grâce à son prix, Nour se produira dès le mois de juin dans divers festivals en France (festival Chopin Nohant, les Nuits du Piano, Festival de piano d’Orléans, Monaco…) et aura l’occasion d’enregistrer son premier disque.