MAROC
31/03/2019 09h:40 CET | Actualisé 31/03/2019 09h:57 CET

La photo souvenir de la famille royale en compagnie du pape François

Il s'agit de l'une des rares apparitions publiques du fils de Moulay Rachid, le prince Moulay Ahmed.

MAP

VISITE PONTIFICALE - C’est une photo à la symbolique forte que le palais royal marocain a dévoilé ce samedi 30 mars, à l’issue de la rencontre entre le chef de l’Église catholique et les membres de la famille royale. Arrivé dans le royaume en début d’après-midi, pour une visite officielle de deux jours, le pape François, a posé pour une photo en compagnie du roi Mohammed VI, ainsi que le prince héritier Moulay El Hassan, le prince Moulay Rachid et les princesses Lalla  Khadija, Lalla Meryem, Lalla Asmae, Lalla Hasnaa, Lalla Oum Keltoum et le jeune prince Moulay Ahmed, qui fait l’une de ses premières apparitions publiques. Né le 23 juin 2016, le prince Moulay Ahmed est le premier enfant de Moulay Rachid et de Lalla Oum Keltoum Boufares.  

MAP

Après avoir prononcé leur discours sur l’esplanade de la Tour Hassan, le roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods et le pape François ont pris la direction du palais royal de Rabat où ils ont procédé à la signature de “l’Appel d’Al Qods”. Ce dernier vise à conserver et à promouvoir le statut spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.

Les étapes suivantes de cette visite ont été l’institut Mohammed VI de formation des imams, prédicateurs et prédicatrices, et le siège de l’association Caritas diocésaine où le pape a rencontré des migrants d’Afrique subsaharienne en situation régulière. Dans un bref discours, à l’occasion, il a déclaré: “nous ne pouvons pas penser des stratégies de grande portée, capables de donner la dignité, en se limitant à des actions d’assistance envers le migrant”, rapport la MAP.

Le pape François a notamment rappelé la tenue de la conférence intergouvernementale de Marrakech qui a adopté le Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière. Il l’a qualifiée d’“important pas en avant pour la communauté internationale qui affronte pour la première fois au niveau multilatéral le thème dans un document d’importance”.

Le réseau d’associations Caritas se fixe pour mission notamment de répondre aux crises humanitaires dues aux catastrophes naturelles, aux conflits et aux effets du changement climatique. Il œuvre pour le développement intégral des personnes “de manière à ce que les femmes et les hommes, qui vivent dans les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées, soient en mesure de s’épanouir et de vivre dans la paix et la dignité”.