MAGHREB
29/07/2018 15h:09 CET

La Palestinienne Ahed Tamimi a été libérée, trois artistes arrêtés

Ahed Tamimi a été libérée après avoir écopé de huit mois de prison.

Emprisonnée depuis la fin de l’année dernière pour avoir giflé un soldat israélien en Cisjordanie occupée, l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi a été libérée ce dimanche, 29 juillet, par les autorités israéliennes. Sa mère, Narimane Tamimi, également.

“Je suis contente bien sûr, mais ma joie ne serait complète que si les autres détenus, qui m’ont soutenu, soient libérés aussi”, déclare-t-elle dans la vidéo ci-dessus.  

Ahed Tamimi, 17 ans, est devenue une icône de la lutte pour la création d’un État palestinien depuis son altercation avec un soldat le 15 décembre dans son village de Nabi Saleh, filmée par sa mère et retransmise en direct sur Facebook. Elle avait 16 ans au moment des faits.

Un porte-parole des services pénitentiaires israéliens a indiqué que la jeune fille avait quitté la prison de Sharon et qu’elle était en route pour la Cisjordanie, pour retourner à leur maison à Nabi Saleh. 

Ahed Tamimi avait accepté en mars un accord à l’amiable avec la justice aux termes duquel elle devait effectuer une peine de huit mois de prison.

Une peinture géante et des arrestations  

Sur le mur de séparation en Cisjordanie, trois artistes, dont deux Italiens et un Palestinien ont peint une fresque géante, représentant le visage de Ahed Tamimi. Ils ont été arrêté par la police israélienne, soupçonnés “d’abîmer et de vandaliser le mur de sécurité dans la zone de Bethléem”, a indiqué la police dans un communiqué de presse”, rapporte Le Point

Une fresque “haute de quatre mètres”, selon le même média, vient s’ajouter sur ce mur, aux autres peintures et graffitis. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.