MAROC
29/04/2019 15h:27 CET

La Norvège soupçonne la Russie de l'avoir espionnée avec... une baleine

L'animal, au comportement étrange, portait un harnais avec les écritures “Equipment of St. Petersburg”.

alazor via Getty Images
Dans les années 1980, l’URSS avait entraîné militairement des dauphins, avant de mettre fin au programme. (Image d'illustration)

INTERNATIONAL - Des pêcheurs norvégiens ont repéré la semaine dernière une baleine blanche (ou béluga) s’approchant dangereusement de leurs bateaux. L’animal, un harnais sur le corps, est suspecté par les experts maritimes d’être une arme envoyée par la Russie. 

“Nous étions sur le point de sortir nos filets au moment où nous avons vu une baleine nager entre les bateaux,” a déclaré Joar Hesten, un pêcheur, au média norvégien NRK. Selon lui et ses collègues, le cétacé paraissait très docile et habitué aux humains.

Le comportement de l’animal, qui cherchait délibérément à s’approcher, est apparu étrange. Le fait qu’il portait un harnais, qui aurait pu servir à transporter une caméra voire une arme, a aussi suscité les soupçons des autorités maritimes norvégiennes. Plus alarmant encore: à l’intérieur de l’accessoire, les mots “Equipment of St. Petersburg” étaient inscrits. 

“Si ce béluga vient de Russie - et il y a de fortes raisons d’y croire -, alors ce n’est pas le coup des scientifiques mais plutôt de la marine russe”, estime Martin Biuw, océanographe et membre de l’institut norvégien de recherches maritimes.

En mars, le Kremlin a été rattrapé par le scandale des baleines prisonnières,11 orques et 87 bélugas, capturés dans l’Extrême-Orient russe, retenus captifs afin d’être vendus à la Chine. Selon Audun Rikardsen, professeur au département de biologie marine à l’Arctic University of Norway (UiT), certains de ces animaux ont pu être relâchés avant de se retrouver dans les eaux norvégiennes. 

Un programme d’armement des mammifères marins

Le professeur Audun Rikardsen confie avoir contacté des chercheurs russes, qui lui ont assuré que la baleine au harnais n’avait aucun lien avec eux. Mais la Russie n’en serait pas à ses premiers essais.

Dans les années 1980, l’URSS avait entraîné militairement des dauphins: leur vision, leur discrétion et leur vitesse en faisaient des “armes” de détection. Le programme est finalement fermé dans les années 1990.

Pourtant, comme le rappelle The Guardian, un reportage de 2017 réalisé par TV Zvezda, une chaîne détenue par le ministère de la Défense, a révélé que des militaires russes avaient commencé à entraîner des baleines, des tursiops (une espèce de dauphins, ndlr) et même des phoques.

Depuis plusieurs années, la Russie ne cache plus son ambition de contrôle des eaux polaires. En 2015, le pays avait d’ailleurs revendiqué 1,2 million de kilomètres carrés dans l’océan Arctique.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.