MAROC
18/12/2018 12h:25 CET

La Norvège alloue 400.000 euros au programme de retour volontaire des migrants en détresse au Maroc

Le Maroc est un point de passage important pour les migrants, notamment subsahariens, souhaitant se rendre en Europe.

FADEL SENNA via Getty Images

MIGRANTS - Après l’Espagne en novembre dernier, qui a autorisé le versement à l’OIM de 300.000 euros, en contribution à leur programme de retour volontaire au Maroc, c’est au tour de la Norvège d’apporter une aide financière à ce programme.

L’ambassadrice du Royaume de Norvège Merethe Nergaard, et la cheffe de mission pour l’agence de l’ONU pour les migrations (OIM), Ana Fonseca, ont signé un accord par lequel le Royaume de Norvège contribue, pour un montant de 4 .000. 000 NOK (soit un peu plus de 400 .000 euros) au programme “RAISE ” (Retour volontaire et réintégration pour les migrants en détresse au Maroc), explique l’OIM dans un communiqué.

“Nous sommes heureux de poursuivre notre soutien au programme RAISE, et de contribuer de ce fait aux efforts de l’OIM et du gouvernement marocain visant à assister les migrants en détresse qui en expriment la volonté, à retourner volontairement dans leur pays d’origine”, a déclaré Marianne Hagen, secrétaire d’État au ministère norvégien des Affaires étrangères, citée par le communiqué.

Une aide qui intervient alors que le Maroc est devenu ces dernières années un point de passage important pour les migrants, notamment originaires d’Afrique subsaharienne, souhaitant se rendre en Europe.

Comme le rapporte l’OIM sur son site, le programme ARVR (Aide au retour volontaire et à la réintégration) vise à assister les migrants vulnérables et en détresse qui souhaitent retourner volontairement dans leur pays mais qui ne peuvent pas le faire par leurs propres moyens. 

Depuis 2005, l’OIM Maroc a assisté le retour volontaire de plus de 6.800 bénéficiaires dans 36 pays. Plus de 1,3 million de migrants ont bénéficié d’une aide depuis 1979.

“Cette contribution du Royaume de Norvège au programme ARVR est une nouvelle preuve de son soutien aux initiatives du Royaume du Maroc en matière de gestion de la migration, de lutte contre la migration irrégulière et ses conséquences ainsi que d’assistance aux migrants vulnérables” conclut le communiqué.