MAROC
04/04/2018 17h:48 CET

La mission militaire d’éradication de Daech en Syrie "touche à sa fin” selon la Maison Blanche

Environ 2.000 militaires américains sont actuellement déployés en Syrie.

Kevin Lamarque / Reuters

INTERNATIONAL - Les troupes américaines déployées en Syrie devraient y rester encore un petit moment, malgré la volonté de Donald Trump de les rapatrier. Selon un communiqué publié ce mercredi 4 avril par la Maison Blanche, “la mission militaire d’éradication du groupe État islamique en Syrie touche à sa fin”, Daech étant “presque complètement détruit”.

“Les États-Unis et nos partenaires demeurent déterminés à éliminer la petite présence de l’EI en Syrie que nos forces n’ont pas encore éradiquée”, indique encore la Maison Blanche, annonçant que les Américains continueront de consulter leurs “alliés et amis” au sujet de plans futurs. “Nous nous attendons à ce que les pays de la région et au-delà, ainsi que les Nations unies, œuvrent pour la paix et veillent à ce que l’EI ne ressurgisse jamais.”

Un peu plus tôt dans la matinée, le directeur du renseignement national américain, Dan Coats, avait indiqué lors d’une conférence de presse que la Maison Blanche annoncerait “bientôt” une décision sur l’avenir de la présence militaire américaine en Syrie.

Yuri Gripas / Reuters
Le directeur du renseignement national américain, Dan Coats.

Une annonce qui faisait suite à la réunion, mardi 3 avril, de hauts responsables de la sécurité nationale américaine, pendant laquelle “certaines décisions ont été prises”. “Tout le monde” était présent, “nous avons eu une discussion importante”, avait ajouté Dan Coats.

Trump veut retirer les 2.000 militaires américains en Syrie

Le président américain Donald Trump a réitéré, mardi, sa volonté de retirer les quelque 2.000 militaires américains déployés en Syrie, affirmant qu’une décision à ce sujet serait prise “très rapidement”.

Khalil Ashawi / Reuters
Un véhicule militaire transportant des soldats américains dans le village d'al-Kherbeh, au nord d'Alep en Syrie, le 24 octobre 2016.

“En ce qui concerne la Syrie, notre première mission était de nous débarrasser du groupe Etat islamique (EI). Nous y sommes presque parvenus. Et nous prendrons une décision très rapidement en coordination avec d’autres acteurs dans la région sur ce que nous allons faire”, avait-il déclaré lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, en marge d’une rencontre avec des dirigeants des pays baltes.