ALGÉRIE
24/11/2018 12h:04 CET | Actualisé 24/11/2018 12h:10 CET

France: la manifestation des Gilets jaunes à Paris réprimée

Plusieurs milliers de manifestants convergeaient samedi matin vers la célèbre avenue dans le cadre d’une journée de mobilisation des “gilets jaunes” contre la hausse des prix du carburants, les taxes et la baisse du pouvoir d’achat

Yahoo Actualités

La manifestation des Gilets jaunes à Paris dégénère déjà. Des heurts ont éclaté ce samedi matin, vers 11 heures, sur les Champs-Elysées. Les forces de l’ordre françaises ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé un camion lanceur d’eau pour éloigner des “gilets jaunes” qui tentaient de forcer un barrage installé au rond-point des Champs-Elysées à Paris, a constaté une journaliste de l’AFP.

Plusieurs milliers de manifestants convergeaient samedi matin vers la célèbre avenue dans le cadre d’une journée de mobilisation des “gilets jaunes” contre la hausse des prix du carburants, les taxes et la baisse du pouvoir d’achat.

Selon la Préfecture de police, les incidents sont liés à la présence ”à l’avant du cortège d’une centaine de membres de l’ultradroite qui harcèlent les forces de l’ordre”.

Selon le quotidien français Le Parisien, plusieurs personnes ont été vues en train de s’en prendre en mobilier urbain pour le transformer en projectile. Des pavés ont également été arrachés. Peu avant midi, des manifestants ont déployé une barricade en travers de l’avenue des Champs-Elysées

Mais “aucun manifestant n’est dans la zone interdite par arrêté”, incluant notamment les abords de l’Élysée, la partie basse des Champs-Elysées et la place de la Concorde, assurait la Préfecture de police.

Certains “gilets jaunes” dénonçaient les violences, comme Christophe, 49 ans, venu de l’Isère avec sa femme, en train de rejoindre une rue adjacente des Champs-Elysées pour éviter les gaz lacrymogènes.

“On vient juste manifester pacifiquement et on se fait gazer. On voit comment on est reçu à Paris”, peste-t-il en s’éloignant.

Plusieurs milliers de “gilets jaunes”, rassemblés depuis ce samedi matin pour une nouvelle journée de mobilisation nationale contre la hausse des carburants, ont convergé samedi sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris où ils se sont heurtés aux forces de police.

Des nombreuses actions, pacifiques, se tenaient également un peu partout en France, avec des manifestations, opérations escargots ou péages gratuits notamment aux abords des péages et axes autoroutiers.