MAROC
15/09/2019 10h:35 CET

La Maison blanche confirme la mort de Hamza Ben Laden

Fils d'Oussama Ben Laden, ce dernier était considéré comme son héritier à la tête d’Al-Qaïda.

AFP

TERRORISME - L’annonce a été faite fin juillet par les médias, mais vient d’être confirmée par l’administration américaine.

Le président américain Donald Trump a, en effet, confirmé, samedi, la mort de Hamza Ben Laden, fils d’Oussama Ben Laden considéré comme son héritier à la tête d’Al-Qaïda.

“Hamza Ben Laden, le haut responsable d’Al-Qaïda et fils d’Oussama Ben Laden, a été tué lors d’une opération de contre-terrorisme menée par les États-Unis dans la région de l’Afghanistan-Pakistan”, a déclaré Donald Trump dans un communiqué.

“La perte d’Hamza Ben Laden ne prive pas seulement Al-Qaïda de son autorité et de sa connexion symbolique à son père, mais sape également d’importantes activités opérationnelles du groupe”, a-t-il estimé. Et d’ajouter que “Hamza Ben Laden a planifié et travaillé avec divers groupes terroristes”.

Considéré comme fils préféré et successeur désigné d’Oussama Ben Laden, fondateur du réseau à l’origine des attentats du 11 septembre 2001, Hamza Ben Laden, âgé d’une trentaine d’années, figurait sur la liste noire américaine des personnes accusées de terrorisme.

Activement recherché 

Quinzième de la vingtaine d’enfants d’Oussama Ben Laden, fils de sa troisième femme, Hamza a été, depuis son enfance, préparé pour suivre ses pas, précise l’AFP. À ses côtés, en Afghanistan, avant le 11 septembre, “il apprend le maniement des armes, et on l’a vu vitupérer de sa voix fluette les Américains, les juifs et les “croisés” dans des vidéos mises en ligne”, précise la même source.

En février dernier, les Etats-Unis annonçaient qu’ils offriraient une récompense, pouvant aller jusqu’à un million de dollars, à quiconque fournira “des informations permettant l’identification ou la localisation dans n’importe quel pays de l’un des dirigeants clé d’Al-Qaïda, Hamza Ben Laden”, un des fils de l’instigateur des attentats du 11 septembre 2001, Oussama Ben Laden, 

Dans un communiqué diffusé jeudi 28 février, le département d’Etat américain avait notamment fait savoir que Hamza Ben Laden “est en train de devenir un leader d’Al-Qaïda”, précisant que depuis août 2015, “il a publié sur Internet des messages audio et vidéo appelant ses partisans à lancer des attaques contre les États-Unis et leurs alliés occidentaux”, tout en menaçant les États-Unis de représailles pour le meurtre de son père par les forces armées américaines en mai 2011.