TUNISIE
11/04/2018 12h:26 CET | Actualisé 11/04/2018 12h:28 CET

La kermesse annuelle de Gaïa pour changer le regard sur les personnes handicapées

Comme chaque année, le 15 avril, la ferme thérapeutique pour les personnes handicapées de Sidi Thabet Gaïa organise sa kermesse annuelle pour lever des fonds nécessaires pour la prise en charge de cette catégorie vulnérable.

Gaia ferme therapeutique de Sidi Thabet/Facebook

Comme chaque année, le 15 avril, la ferme thérapeutique pour les personnes handicapées de Sidi Thabet Gaïa organise sa kermesse annuelle pour lever des fonds nécessaires pour la prise en charge de cette catégorie vulnérable. 

Le public, petits et grands, est convié pour participer aux activités prévues lors de cette journée. Au programme: découverte des activités de la ferme, des ateliers consacrés à divers loisirs (équitation, danse...), la gastronomie avec des plats concoctés par des chefs cuisiniers, ainsi que des stands pour la vente de produits Gaïa. (ci-dessous)

 

 

Fondée en 2009, Gaïa travaille auprès des personnes en situation d’handicap mental issues de familles nécessiteuses. Des activités éducatives, des formations professionnelles, des aides et un suivi des micro-projets sont autant d’axes sur lesquels oeuvrent les 44 professionnels spécialisés de la ferme. Le but étant l’insertion socioprofessionnelle des 74 personnes portant un handicap accueillis par Gaïa. 

 

 

Les mentalités stigmatisant les personnes handicapées, l’inapplication de la loi sont autant de facteurs fragilisant ces personnes et freinant leur inclusion au sein de la société. “On a beau faire des lois, il n’y a personnes”, déplore Leyla Gasmi, directrice de la ferme thérapeutique Gaïa, d’où l’importance de changer le regard des citoyens autant que celui des porteurs de décisions.

Lire aussi:  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.