MAROC
07/10/2019 15h:44 CET

La K-beauty à la conquête du Maroc

Après la K-pop et les K-drama, la Corée du sud continue de s'imposer dans le quotidien des Marocains.

Joahbox
Joahbox

TENDANCES - Si loin mais si proche à la fois. Depuis quelques années, la Corée du Sud est devenue une puissance culturelle et économique incontournable. Il faut dire que ce petit pays du nord de l’Asie a réussi à s’imposer dans le monde grâce aux nouvelles technologies (Samsung, LG), à la culture avec la K-pop et les K-drama, mais aussi les cosmétiques, devenus ces dernières années un pilier de l’économie sud-coréenne.

Une tendance qui n’a pas épargné le Maroc. Fait rare pour un pays si éloigné géographiquement mais aussi culturellement. Depuis quelques années déjà, influenceuses, magazines et sites féminins y vantent les bienfaits de la K-beauty et sa méthode de “layering” (couches), qui consiste à utiliser plusieurs produits pendant sa “routine” du matin ou du soir. (Des routines qui, pour les plus courageuses, peuvent aller jusqu’à 10 étapes!)

Autre produit particulièrement tendance, les fameux masques en tissu (les sheetmasks), depuis adoptés par pratiquement toutes les grandes marques internationales.

Si ces produits coréens se font pour l’instant plutôt rares sur le marché marocain, où les géants européens se taillent toujours la part du lion, il fleurissent sur internet où des sites comme “The beauty alchemist” ou encore “Missha” proposent cosmétiques et maquillages made in South Korea.

“En Corée, chaque jour, une nouvelle marque est lancée sur le marché”

Des sites qui devront désormais co-exister avec un nouveau venu dans le domaine de la K-beauty au Maroc, Joahbox. 

Lancée en 2017 en Corée du Sud par Zineb Souilmi, Marocaine partie dans ce pays asiatique après ses études, et une partenaire coréenne, Rim Sun, le concept original consistait à envoyer des “box” pour faire découvrir des marques coréennes à leurs clientes. 

Une idée que Zineb Souilmi a eu alors qu’elle se trouvait dans ce pays, où elle a travaillé dans le bénévolat et effectué son stage de fin d’étude. Cette dernière, au cours de ses allers-retours entre les deux pays, constate la popularité des produits coréens auprès de son entourage.

“A chaque fois que je revenais au Maroc je ramenais avec moi des produits coréens à mes proches. C’est alors que j’ai eu l’idée de lancer un service d’abonnement de box qui pourrait faire découvrir différentes marques coréennes tous les mois”, explique la fondatrice au HuffPost Maroc.

Le gros des ses clients se trouve néanmoins surtout aux Etats-Unis, où la K-beauty est depuis quelques années déjà rentrée dans le mainstream: “En Corée du Sud, chaque jour, une nouvelle marque est lancée sur le marché, qui est extrêmement compétitif. Cela dépasse de 10 ans le niveau de recherche et développement aux Etats-Unis par exemple”, souligne Zineb Souilmi.

Face aux sites de vente de produits de beauté sud-coréens récemment lancés sur le marché marocain, Joahbox faire valoir sa spécificité par rapport à ses concurrents: celle d’avoir un magasin physique.

En effet, pas de box pour l’instant, mais les curieuses pourront découvrir les marques de produits de beauté vegan et non testés sur les animaux vendus par l’entreprise dans un pop-up store au Morocco Mall à Casablanca.

Dans ce magasin temporaire, les clientes pourront faire tester leur peau dans un appareil diagnostiquant les problèmes de peau des clientes, avant de se faire recommander des produits répondant à leurs besoins. 

Des marques et concepts qui permettront ainsi aux Sud-Coréens de conquérir petit à petit le marché africain, peu exploité mais potentiellement très lucratif pour ce pays aux ambitions internationales.