TUNISIE
21/10/2019 17h:21 CET

La justice restitue son siège à l'ARP au président du parti Errahma, Said Jaziri

L'ISIE avait annoncé l’annulation totale de la liste du parti Errahma à Ben Arous lors de l'annonce des résultats préliminaires...

FETHI BELAID via Getty Images

Le porte-parole du Tribunal administratif Imed Ghabri, a annoncé lundi, que celui-ci a décidé de restituer son siège obtenu à l’Assemblée des représentants du peuple, lors des élections législatives du 06 octobre dernier, au président du parti Errahma, Said Jaziri, dans la circonscription de Ben Arous.

“La chambre d’appel du Tribunal administratif a rendu son jugement après le recours intenté par le président du parti Errahma sur Ben Arous, concernant le rejet de sa liste par l’ISIE lors de l’annonce des résultats préliminaires des élections législatives de 2019 au profit du Mouvement du peuple. La chambre d’appel a décidé de retirer le siège au mouvement du peuple pour le rendre au parti Errahma” a-t-il indiqué ajoutant qu’il s’agit d’un jugement de premier degré susceptible de recours.

Lors de l’’annonce des résultats de l’élection législative du 06 octobre dernier, l’ISIE avait annoncé l’annulation totale de la liste du parti Errahma à Ben Arous faisant perdre ainsi un siège au parti, obtenu par le président de celui-ci, l’imam controversé et directeur de la radio illégale Al Coran Al Karim, Said Jaziri.

L’ISIE, avait justifié sa décision suite au rapport de la HAICA qui a relevé un impact sur les électeurs à travers la publicité politique opéré par la tête de liste du parti sur la radio Al Coran Al Karim, notamment pendant la période de silence électoral.

Par ailleurs, le président de la liste Said Jaziri a été utilisé sa radio pour faire sa campagne électorale sans donner la chance aux autres candidats sur la circonscription de faire campagne sur la même radio. Selon la HAICA, Said Jaziri a été présent durant 67 heures pendant la campagne électorale et a fait l’apologie de son programme ce qui s’apparente à de la publicité politique selon l’article 3 du code électoral et qui est puni par l’article 57 de la loi ainsi que par l’article 29 et 30 commun à l’ISIE et la HAICA.

Dans une déclaration à la radio Shems Fm, le membre du Mouvement du peuple Salem Labiadh a annoncé que son parti ferait appel du jugement.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.