ALGÉRIE
25/02/2019 15h:15 CET

"La justice est la voix du peuple" scandent les avocats lors d'un rassemblement contre le 5e mandat

Rassemblement des avocats au tribunal de Sidi M'Hamed ce lundi 25 février.

Huffpost Algérie
Rassemblement des avocats au tribunal de Sidi M'Hamed ce lundi 25 février.

“La justice est avec le peuple” ont scandé les avocats devant le tribunal Abane Ramdane ce 25 février, pour dénoncer le “mépris des autorités envers le peuple”, “la violation des lois”, le “non respect de la Constitution’  et “le refus d’un 5e mandat”.

Rassemblés tôt le matin à l’intérieur du tribunal Abane Ramdane, parés de leurs robes noires, les avocats sont venus se joindre à l’appel lancé le 24 février.
Avant de sortir du tribunal, les avocats avaient déjà donné le ton de la manifestation qui se préparait. Brandissant l’emblème national, le message est clamé  haut et fort: “On demande au Pouvoir de revenir à la Constitution”.

Huffpost Algérie
Rassemblement des avocats au tribunal de Sidi M'Hamed ce lundi 25 février.

“Le message que nous voulons transmettre aujourd’hui est que le non-droit à trop duré dans notre pays. La première qualité requise dans la personne du Président est la capacité de parler, que le président actuel ne peut plus assurer. Il faut mettre fin à cette mascarade”, dénonce une avocate.

Certains étaient informés du rassemblement depuis la veille d’autres l’ont su ce matin en arrivant au palais de Justice. Parmi cette foule nombreuse, des avocats se demandent comment sera le déroulé de cette manifestation. Des questionnements mais la détermination est générale. “Aujourd’hui nous marcherons contre le cinquième mandat”, affirment avec ardeur plusieures avocates.

Huffpost Algérie
Rassemblement des avocats au tribunal de Sidi M'Hamed ce lundi 25 février.

 Après prés d’une heure de concertation, un membre du bâtonnat donne l’ordre de sortir. “Nous allons sortir avec nos robes en tant qu’avocat, et si on nous réprime on la portera autour du cou et on marchera en tant que citoyen”.
Les avocats n’attendaient que ce mot d’ordre. Ils se dirigent aussitôt vers la porte, et leur voix s’élève scandant “c’est l’heure du changement”, “vous devez respecter la Constitution” ou encore “nous sommes avec le peuple”.
À peine le seuil du tribunal dépassé, les forces de l’ordre aux aguets depuis le matin, ont refoulé les avocats vers l’intérieur. Ces derniers ont tenté de dépasser ce blocus, mais la répression était plus forte. Ils sont restés sur place pendant prés d’une heure à clamer haut et fort leurs revendications et celles du peuple, entre autres le “non au 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika”.

“Nous avons des obligations revenons au tribunal”, rappelle un avocat à ses confrères. Ces derniers rejoignent le tribunal en entonnant des chants patriotiques. 

 

Huffpost Algérie
Rassemblement des avocats au tribunal de Sidi M'Hamed ce lundi 25 février.


À l’intérieur du tribunal Abane Remdane, les avocats expliquent précisément l’objectif de la corporation: “Nous voulons dire au peuple qui est sorti vendredi, que nous ne sommes pas complices du pouvoir. Nous condamnons fermement les comportements des forces de l’ordre envers les manifestants. La police est une institution républicaine elle n’est pas au service du pouvoir qui use de sa force à tort et à travers”, dénonce un membre du bâtonnat.

Les avocats qui ont pris part à ce rassemblement soutiennent que cette initiative n’est pas au nom du barreau mais celle d’un groupe de jeunes avocats. “Hier dans la nuit la police a déféré devant le parquet et présenté les manifestants arrêtés vendredi, sans la présence des avocats. Cette démarche illégale est très grave et nous ne voulons plus être associés à ces pratiques”, dénonce-t-il

Selon les avocats, chaque corporation doit prendre une position ferme contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika. C’est une manière, selon eux, de démontrer que chaque secteur souffre du régime en place.