MAROC
14/09/2018 11h:31 CET

La journaliste d'origine marocaine Souad Mekhennet nominée pour le prix Al-Rodhan

La journaliste est sélectionnée pour son best seller international.

Souad Mekhennet

CULTURE - Première femme musulmane à recevoir le prestigieux Daniel Peal Award en 2017, pour le courage et l’intégrité dans le journalisme, Souad Mekhennet fait partie des six nominés pour le prix Nayef Al-Rodhan 2018 de la British Academy pour la compréhension des cultures du monde.

Sélectionnée pour son best seller international I Was Told To Come Alone: My Journey Behind the Lines of Jihad, publié en juin 2017, Souad Mekhennet revient, à travers ce livre, sur ses enquêtes souvent périlleuses menées en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Elle y raconte ses rencontres avec certains des membres les plus recherchés des groupes djihadistes, y compris Al-Qaïda et l’Etat islamique, qui avaient refusé de parler aux journalistes occidentaux.

Hachette

Née en Allemagne d’un père marocain et d’une mère turque, cette correspondante internationale du Washington Post et de Der Spiegel est diplômée notamment du Harvard’s Weatherhead Center for International Policy, de la John Hopkins School of Advanced International Studies, et du Geneva Center for Security Policy. Souad sera en compétition avec cinq autres auteurs dont les ouvrages traitent du monde islamique aujourd’hui.

Ce prix portant le nom de son sponsor, l’éminent neurologue et géostratégiste saoudien Nayef Al-Rodhan, donne accès à une bourse de 25.000 £ (environ 352.000 dirhams) et vient en reconnaissance “d’une contribution exceptionnelle à la compréhension culturelle mondiale qui met en lumières les interconnexions et les divisions qui façonnent les identités culturelles dans le monde”. 

Souad Mekhennet

En avril dernier, la journaliste de 40 ans avait été saluée à Hamburg où lui a été décerné un prix spécial, lors du Nannen Prize 2018, considéré comme la distinction la plus prestigieuse pour les journalistes en Allemagne. Au mois de mai, elle a également remporté l’un des prix littéraires les plus estimés des pays germanophones, Ludwig Börne 2018. Elle était une nouvelle fois la première musulmane et arabe à recevoir ce prix depuis sa création.

Le nom du gagnant sera dévoilé lors d’une cérémonie qui se tiendra à la British Academy le 30 octobre prochain.