MAROC
03/05/2018 10h:48 CET

La Jordanie affirme son soutien au Maroc "face aux menaces contre son intégrité territoriale"

La Jordanie se joint ainsi au Qatar, au Bahrein, à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis.

FADEL SENNA via Getty Images

IRAN - La Jordanie a affirmé, mercredi, “son soutien et son appui au Maroc face à n’importe quelle menace de nature à attenter à sa sécurité, à sa stabilité et à son intégrité territoriale”.

“Nous soutenons nos frères Marocains et les appuyons pour faire face à n’importe quelle menace susceptible de porter préjudice à la sécurité, à la stabilité et à l’intégrité territoriale du royaume”, a indiqué le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Ayman Safadi, dans un Tweet posté sur son compte personnel.

“La solidarité et l’entraide relèvent incontestablement de deux caractéristiques immuables qui distinguent les relations fraternelles et séculaires entre les deux Royaumes, sous la conduite éclairée du roi Abdallah II et Son frère le roi Mohammed VI”, a souligné le chef de la diplomatie jordanienne dans son message.

La Jordanie se joint ainsi au Qatar, au Bahrein, à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis qui ont apporté leur soutien au Maroc dans cette crise diplomatique qui l’oppose à l’Iran. 

“Ce que l’Iran a fait au Royaume du Maroc par l’intermédiaire de ses mandataires (organisation terroriste du Hezbollah) en formant le soi-disant Front Polisario est une preuve solide de l’ingérence de l’Iran”

Mardi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a annoncé que le Royaume du Maroc a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran. Cette décision est une “réaction à une implication confirmée de l’Iran à travers le Hezbollah, dont tout le monde connait le lien avec l’Iran, dans une alliance avec le Polisario contre la sécurité nationale et les intérêts supérieurs du Royaume”, avait précisé ce dernier. Des propos que l’Iran et le Hezbollah ont tous deux niés.